Monde

Quand les employés de Microsoft sont interdits d'iPhone

Temps de lecture : 2 min

C'est une nouvelle page qui s'écrit dans la guerre des deux géants du high-tech: Microsoft et Apple. Le site Internet du Wall Street Journal explique dans un article combien il est compliqué pour un employé de Microsoft d'utiliser un iPhone.

Steve Ballmer, le PDG de Microsoft, avait déjà montré son ressentiment envers le téléphone portable de son rival au cours d'une réunion générale de son groupe en septembre 2009. Alors qu'un employé tentait de le prendre en photo avec un iPhone, le boss le lui avait subtiliser avant de le poser par terre et de faire mine de sauter dessus. Suite logique de cet épisode théâtral: depuis début 2010, Microsoft ne rembourse les frais de téléphone de ses employés que s'ils utilisent un appareil fonctionnant sous Windows Phone.

Pire encore que l'argent, c'est le quotidien des utilisateurs d'iPhones qui serait frappé à Microsoft par la rivalité entre les deux groupes. «Il y a un an de cela, je me trouvais à une réunion avec Steve Ballmer» raconte une employée. «Peu importe qui m'appelait, je n'ai jamais osé sortir mon iPhone devant lui.» Un autre employé affirme «connaître plusieurs personnes qui déguisent leur iPhone avec des étuis d'autres appareils».

Des obstacles qui n'empêcheraient toutefois pas les salariés du groupe créé par Bill Gates de s'offrir le précieux téléphone. «Près de 10.000 utilisateurs d'iPhone se connectaient l'an dernier au système de messagerie de Microsoft», dévoile le Wall Street Journal. Soit tout de même 10% de la force de travail du groupe.

[Lire l'article complet sur wsj.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: William Hook via FlickrCC

Slate.fr

Newsletters

Combien de personnes sont tuées par des volcans?

Combien de personnes sont tuées par des volcans?

Le Kilauea, à Hawaï, est en éruption depuis plusieurs semaines. Heureusement, il n'a fait aucune victime.

L'homme qui a utilisé l'art moderne pour torturer des détenus

L'homme qui a utilisé l'art moderne pour torturer des détenus

Durant la guerre d'Espagne, Alphonse Laurencic a dessiné des cellules de l'enfer à Barcelone: les «checas».

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

Leurs parents veulent les préserver des violences du conflit qui touche la région.

Newsletters