Sports

Beckham n'ira pas à la Coupe du monde

Temps de lecture : 2 min

Alors qu'il effectuait un retour en forme qui lui permettait d'espérer participer à la Coupe du monde en juin, le footballeur anglais David Beckham a été victime d'une rupture du talon d'Achille dimanche 14 mars.

Le milieu de 34 ans s'est écroulé dans le rond central à quelques minutes de la fin du match de son équipe le Milan AC (à qui il est prêté pour six mois), contre le Chievo. Alors qu'il se faisait sortir sur civière, les larmes aux yeux, il a lancé à ses coéquipiers sur le banc: «C'est cassé, c'est cassé.»

La blessure, qui devrait l'éloigner des terrains pour au moins cinq mois, met fin aux espoirs de l'ancien capitaine de l'équipe d'Angleterre de participer à sa quatrième Coupe du monde, rapporte le Guardian. Beckham, qui a commencé sa carrière internationale en 1996, ne rejouera sans doute plus sous le maillot anglais, avec lequel il a été le seul à marquer dans trois Coupes du monde différentes.

Les médias britanniques se sont immédiatement lancés dans un concours d'analyses médicales pour savoir si la star peut effectuer un retour miraculeux avant la compétition. Si le Guardian ne lui donne aucune chance et estime même que sa carrière est menacée, la BBC rappelle qu'il avait récupéré d'une blessure au tendon d'achille en huit semaines en 2006.

[Lire l'article complet sur guardian.co.uk]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Capture d'écran de guardian.co.uk

Newsletters

Glaçant

Glaçant

Pour en finir avec l'omerta sur les agressions sexuelles dans le sport

Pour en finir avec l'omerta sur les agressions sexuelles dans le sport

L'affaire Gailhaguet et les violences sexuelles dans le patinage artistique ont libéré la parole depuis quelques jours, et mis à jour des cas dans d'autres sports.

Annecy et Bayonne ou l'exode urbain des classes sociales aisées

Annecy et Bayonne ou l'exode urbain des classes sociales aisées

Nombre d'adeptes d'activités en pleine nature s'installent dans des villes moyennes en bordure de littoral ou des Alpes, en sacrifiant leur carrière pour mieux coller à leur philosophie de vie.

Newsletters