Société

Poursuivi pour avoir vandalisé un Picasso estimé à 23,7 millions d'euros

Temps de lecture : 2 min

Contrairement à ses prédécesseurs et prédécesseuses, l'homme n'a pas souhaité expliquer son acte.

«Buste de femme» | Montage à partir d'une photo d'Allie Caulfield via Flickr CC License by
«Buste de femme» | Montage à partir d'une photo d'Allie Caulfield via Flickr CC License by

Lundi 30 décembre, un Britannique âgé de 20 ans a été entendu par la justice, après avoir été accusé d'avoir dégradé un tableau de Pablo Picasso exposé à la Tate Modern de Londres. Shakeel Ryan Massey n'a pas reconnu les faits, qui se sont produits samedi 28 décembre. En attendant son audience préliminaire, fixée au 30 janvier, le suspect reste en détention provisoire.

Intitulée Buste de femme et datant de 1944, l'œuvre représente la photographe Dora Maar, qui fut la muse et compagne de Picasso de 1936 à 1946. D'après le Guardian, le tableau est estimé à 20 millions de livres, soit environ 23,7 millions d'euros. Si la Tate Modern n'a pas souhaité faire de commentaire sur l'état du tableau, il semblerait que celui-ci ait été lacéré. La toile est actuellement étudiée par des expert·es afin d'estimer l'étendue des dégâts.

Pas une première

D'après le descriptif proposé par le musée londonien, Buste de femme fut peint par Pablo Picasso le 5 mai 1944, rue des Grands-Augustins, où fut également créé le fameux Guernica en 1937. Comme le rappelle le Guardian, ce n'est pas la première œuvre endommagée à la Tate Modern. En 2012, un tableau de Mark Rothko datant de 1958 était vandalisé au marqueur par le Russe Vladimir Umanets, au nom d'un mouvement nommé Yellowism. Condamné à une peine de deux années de prison, l'homme avait affirmé que grâce à son geste, la valeur du tableau de Rothko allait s'élever significativement dans les années à venir.

En 1914, le tableau Vénus à son miroir de Diego Vélasquez fut attaquée au hachoir par la suffragette Mary Richardson, qui laissa sept entailles dans la toile. Depuis, le tableau a été restauré et de nouveau exposé. Cet acte de vandalisme était destiné à protester contre l'arrestation de la femme politique féministe Emmeline Pankhurst, commanditaire d'une série d'actions militantes ayant pour objectif de donner de la visibilité aux combats féministes. Dans le cas de Buste de femme, l'accusé ayant choisi de nier les faits, il n'est pas certain qu'une explication aussi limpide puisse être obtenue tôt ou tard.

Newsletters

Les sept défis capitaux pour vaincre le coronavirus

Les sept défis capitaux pour vaincre le coronavirus

[TRIBUNE] Seul un véritable effort mondial concerté permettra d'éradiquer le Covid-19, par une coordination des mesures d'endiguement et la mutualisation des ressources médicales.

Tout pourrait être comme avant

Tout pourrait être comme avant

Test: comment voyez-vous l'avenir post-confinement?

Test: comment voyez-vous l'avenir post-confinement?

En bonus, découvrez la chanson des Beatles correspondant à votre vision des choses.

Newsletters