Tech & internet

Dès 2020, Spotify tourne le dos aux publicités politiques

Temps de lecture : 2 min

Facebook restera-t-il bientôt le seul géant de la tech à accepter de diffuser des spots pour Trump ou Sanders?

Crédit: Agê Barros via Unsplash
Crédit: Agê Barros via Unsplash

Après TikTok et Twitter, qui fait leur annonce en octobre, c'est au tour de Spotify d'intégrer la liste des entreprises qui refusent désormais de diffuser des publicités politiques. LinkedIn, Pinterest et Twitch font partie de cette liste depuis quelques temps, contrairement à Facebook, Google, Snapchat et Reddit, qui continuent à accepter les campagnes politiques.

C'est vendredi 27 décembre que Spotify a annoncé sa volonté de mettre un terme à ses activités publicitaires liées au domaine politique. Cela concerne 141 millions d'utilisateurs et utilisatrices utilisant la version gratuite de l'application, dans laquelle des spots publicitaires sont diffusés à intervalles réguliers. CNN rappelle que Spotify tire la majorité de ses revenus des 113 millions de personnes qui utilisent sa version payante.

Pas de moyen de contrôle

Comme l'explique un porte-parole de la société Spotify, ce choix est dû au fait que la société n'a pas la possibilité de valider ou invalider le contenu des spots qu'elle est ensuite chargée de diffuser: «Actuellement, nos processus et outils de validation ne sont pas assez robustes pour nous permettre de juger et de valider ces contenus politiques de façon responsable». Il a ensuite ajouté que cette décision était tout à fait réversible, Spotify pouvant tout à fait se remettre à diffuser des spots d'ordre politique une fois que son système de veille et de validation aura été amélioré.

Ce changement n'affectera que les États-Unis, seul pays dans lequel Spotify diffusait jusque là des messages à caractère politique, lesquels n'ont jamais représentait une partie importante des spots publicitaires diffusés. Cela concerne aussi bien le camp républicain que celui des démocrates, qui ont tous les deux utilisé cette façon de faire leur publicité. En revanche, les podcasts n'appartenant pas à Spotify mais simplement hébergés par l'application pourront continuer à contenir des publicités politiques.

Newsletters

Grandes oreilles

Grandes oreilles

Les conséquences psychologiques des mails agressifs au travail

Les conséquences psychologiques des mails agressifs au travail

Ils peuvent entraîner une augmentation du stress et un désengagement professionnel.

LinkedIn sert d'outil d'espionnage à la Chine

LinkedIn sert d'outil d'espionnage à la Chine

C'est l'un des rares réseaux sociaux occidentaux qui ne soit pas bloqué dans le pays.

Newsletters