Culture

Décès de Peter Graves, M. Mission Impossible

Temps de lecture : 2 min

L'acteur américain Peter Graves est décédé dimanche 14 mars de «mort naturelle», à l'âge de 83 ans. Sa carrière était passée à la postérité depuis qu'il avait incarné, de 1967 à 1973, M. Jim Phelps, le cerveau de l'équipe de Mission Impossible dans la série du même nom. Un rôle pour lequel il avait gagné le Golden globe de meilleur acteur en 1971.

Avec sa voix de stentor, sa carrure gaillarde, son flegme et sa coupe de cheveux toujours impeccable, Peter Graves était devenu une icône de la télévision américaine. Et avait participé à la consécration d'une série qui, avec son inoubliable musique et sa fameuse phrase introductive: «Votre mission, si vous l'acceptez...», a marqué une génération entière de téléspéctateurs.

En 1988, Peter Graves avait repris le costume de Jim Phelps pour deux saisons dans Mission Impossible: 20 ans après.

Entre temps, pas grand chose. Quelques apparitions dans des séries à succès comme Arabesque ou la Croisière s'amuse et dans la comédie Y a-t-il un pilote dans l'avion?

[Lire l'article complet sur ABC.net]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: 96dpi sur Flickr CC

Newsletters

James Bond se comportait comme un violeur dans ses premiers films, estime le réalisateur de «Mourir peut attendre»

James Bond se comportait comme un violeur dans ses premiers films, estime le réalisateur de «Mourir peut attendre»

Cary Fukunaga fait notamment référence à une scène d'«Opération Tonnerre», sorti en 1965.

MC Solaar est à la fois prose et combat

MC Solaar est à la fois prose et combat

Depuis des années, il incarne un rap doux et intelligible qui prône la concorde. Mais en grattant la surface, on découvre un artiste bien plus multiple et frontal qu'il n'y paraît. Rencontre avec un homme perché et peu enclin à la nostalgie.

Depuis deux ans, j'écoute en boucle la musique de Gustav Mahler

Depuis deux ans, j'écoute en boucle la musique de Gustav Mahler

[BLOG You Will Never Hate Alone] C'est comme une maladie, un sortilège, un envoûtement auquel je ne peux ni ne veux me soustraire.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio