Monde

Fusillade à Chicago: 13 victimes lors d'une veillée funèbre

Temps de lecture : 2 min

4 personnes sont dans un état critique, les autres présentent un état stable.

Un officier de police à Chicago, dans le quartier d'Englewood, en 2008. | Scott Olson / Getty Image North America / AFP
Un officier de police à Chicago, dans le quartier d'Englewood, en 2008. | Scott Olson / Getty Image North America / AFP

Treize personnes ont été blessées, dont quatre sont actuellement dans un état critique, à la suite d'une fusillade à Chicago, aux États-Unis, survenue dans la nuit du 22 décembre.

Plusieurs coups de feu ont retenti à partir de 00h35 (heure locale) dans une résidence sur South May Street, dans le quartier d'Englewood, banlieue sud de Chicago.

La police a déclaré ce dimanche matin en conférence de presse que la fusillade avait éclaté lors d'une veillée funèbre. Celle-ci était organisée en mémoire de Lonell Irvin, un jeune homme de 22 ans tué par balle en avril.

Fred Waller, le chef de patrouille, a affirmé que l'incident était survenu au cours d'une dispute à l'intérieur d'une maison, et s'était poursuivi sur trois scènes différentes, alors que les personnes présentes se dispersaient.

Les victimes ont entre 16 et 48 ans. Des images captées par des caméras de police devraient aider l'enquête en cours.

Depuis vendredi soir, quatre personnes ont été tuées et vingt-neuf autres ont été blessées au cours de différentes fusillades à Chicago. Avec 13 personnes touchées, la fusillade de South May Street est celle qui a fait le plus de victimes par balles depuis la fusillade du Cornell Square Park, en 2013. Englewood, marqué par une forte paupérisation depuis les années 1980, est l'un des quartiers avec le taux de criminalité le plus élevé de Chicago. L'espérance de vie y est seulement de 60 ans.

Newsletters

Aux États-Unis, l'obligation vaccinale fait son petit bonhomme de chemin

Aux États-Unis, l'obligation vaccinale fait son petit bonhomme de chemin

Les autorités fédérales se reposent sur les employeurs pour faire progresser la couverture vaccinale.

Face à l'agressivité des passagers, les hôtesses de l'air américaines prennent des cours d'auto-défense

Face à l'agressivité des passagers, les hôtesses de l'air américaines prennent des cours d'auto-défense

Plus de 3.600 incidents ont été signalés depuis le début de l'année, très majoritairement liés au port du masque obligatoire dans l'avion.

Le retour

Le retour

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio