Santé / Monde

Un vaccin contre Ebola 100% efficace approuvé par l’administration américaine de la santé

Temps de lecture : 2 min

En République démocratique du Congo sévit depuis 2018 la deuxième épidémie la plus meurtrière de l'histoire du virus.

Une femme administre un vaccin contre le virus Ebola à un patient, le 22 novembre 2019, à Goma, en République démocratique du Congo. | Pamela Tulizo / AFP
Une femme administre un vaccin contre le virus Ebola à un patient, le 22 novembre 2019, à Goma, en République démocratique du Congo. | Pamela Tulizo / AFP

Ce jeudi 19 décembre, l’administration américaine de la santé (FDA) a annoncé avoir approuvé un vaccin contre le virus Ebola, développé par Merck & Co et testé en Guinée entre 2014 et 2016 pendant une forte épidémie.

Lorsqu’il est administré au moins 10 jours avant une exposition potentielle au virus Ebola, le vaccin Everbo se révèle 100% efficace.

La Commission européenne avait déjà autorisé sa mise sur le marché en novembre, sa validation par la FDA constitue donc une étape supplémentaire dans la lutte contre le virus Ebola, responsable de plus de 15.000 morts depuis les premières épidémies de 1976.

Développement d'ici 2020

Une seule injection suffit pour administrer le vaccin, dont l’efficacité est supérieure si les patient·es ont le temps de développer leur immunité avant d’être exposé·es au virus. Son efficacité peut cependant s’estomper avec le temps. Un vaccination massive dans des foyers d’épidémie déjà déclarés ou sur le point d’exploser pourrait permettre d’enrayer la diffusion du virus.

La société Merck n’a pas encore fixé de prix pour le vaccin, mais s’est engagée à le mettre à disposition des pays déclarés éligibles par la GAVI Alliance (l’Alliance Globale pour les Vaccins et l’Immunisation) au «prix d’accès le plus bas possible». L’entreprise travaille de concert avec le gouvernement américain pour développer son vaccin, qui devrait être disponible au troisième trimestre de 2020. D’ici-là, c’est la version test qui sera utilisée.

En République démocratique du Congo, le virus Ebola au causé la mort de plus de 2.100 personnes depuis 2018: c’est la deuxième plus grosse épidémie depuis celle de 2013-2016 qui avait fait plus de 11.300 morts en Afrique de l’Ouest.

Newsletters

Les généralistes veulent assumer leur rôle dans l'aide médicale à mourir

Les généralistes veulent assumer leur rôle dans l'aide médicale à mourir

Une affaire judiciaire relance la controverse sur la fin de vie. Les médecins de ville réclament de pouvoir utiliser à des fins palliatives un médicament qui leur est pour le moment pratiquement interdit.

Au Cap, l'impact tragique de la consommation d'alcool pendant la grossesse

Au Cap, l'impact tragique de la consommation d'alcool pendant la grossesse

Les causes sont à trouver dans l'histoire du pays, les inégalités et le coût très bas des boissons. Pour les personnes atteintes et les mères, les conséquences sont l'exclusion sociale et la culpabilité.

Votre groupe sanguin conditionne votre propension à avoir la gastro

Votre groupe sanguin conditionne votre propension à avoir la gastro

Les norovirus responsables de la maladie sont hautement infectieux, mais tout le monde n'est pas à égalité face à eux.

Newsletters