Monde / Culture

Le gouvernement américain classe le Wakanda comme partenaire commercial

Temps de lecture : 2 min

Dommage pour lui, le pays n'existe que dans «Black Panther», le blockbuster de Marvel.

Dans Black Panther, le royaume se situe à l'ouest de l'Éthiopie et au nord du Kenya. | Capture d'écran via YouTube.
Dans Black Panther, le royaume se situe à l'ouest de l'Éthiopie et au nord du Kenya. | Capture d'écran via YouTube.

Va-t-il aussi y avoir une guerre commerciale entre les États-Unis et le Wakanda? C'est la question que se pose, non sans moquerie, un utilisateur de Twitter après que le site du département de l'Agriculture américain (USDA) a malencontreusement inscrit le pays fictif du Wakanda sur la liste de ses partenaires commerciaux.

Photo à l'appui, l'internaute a remarqué cette incohérence alors qu'il cherchait le montant de certains tarifs agricoles.

Parmi les autres éléments improbables de ce document, on trouve également les différents produits que les deux pays s'échangent sans droits de douane: du canard, des ânes, des vaches laitières, du café non torréfié et des huiles essentielles.

Le hic, c'est que ce pays n'existe tout simplement pas –ou du moins, il n'apparaît que dans le blockbuster Black Panther, sorti en 2018. Dans l'œuvre de fiction, il se situe à l'ouest de l'Éthiopie et au nord du Kenya.

Un test non supprimé

Mais qu'a-t-il pu se passer pour qu'une telle situation ubuesque se produise? Contacté par NBC News, un porte-parole de l'USDA a déclaré que le royaume de Wakanda avait été ajouté sur cette liste afin de simuler le bon fonctionnement du site. Malheureusement, une fois le test fini, la fiche n'a pas été supprimée.

Bien que le pays soit désormais retiré de la liste, les internautes ont sauté sur l'occasion pour se moquer du gouvernement américain.«Cela signifie-t-il que les États-Unis reconnaissent le Wakanda comme État?», «Y a-t-il un traducteur wakandais à la Maison-Blanche?», peut-on lire.

Ce n'est pas la première fois qu'un pays fictif se glisse dans le monde réel. En 2017, le ministre polonais des Affaires étrangères de l'époque, Witold Waszczykowski, avait affirmé qu'il avait rencontré des représentant·es de plusieurs États pour discuter de la proposition de la Pologne de rejoindre le Conseil de sécurité de l'ONU, dont «le Belize et San Escobar». Si le premier pays existe bel et bien, le second était sorti tout droit de son imagination.

Newsletters

Le confinement a provoqué une explosion des mariages d'enfants en Inde

Le confinement a provoqué une explosion des mariages d'enfants en Inde

 «Le Covid-19 a fourni un terreau idéal pour que ce mal social prospère», commente une responsable de la protection sociale.

Les touristes britanniques ne sont pas les bienvenus en Europe

Les touristes britanniques ne sont pas les bienvenus en Europe

La plupart des citoyen·nes des pays figurant parmi les destinations de voyage les plus prisées ne veulent pas des personnes issues du Royaume-Uni où le coronavirus fait des ravages.

Faut-il prendre au sérieux le mandat d'arrêt contre Trump lancé par l'Iran?

Faut-il prendre au sérieux le mandat d'arrêt contre Trump lancé par l'Iran?

Ce n'est pas la première fois que l'Iran fait appel aux instances internationales contre les États-Unis.

Newsletters