Tech & internet / Monde

Google a couvert 16 millions de kilomètres avec le service Street View

Temps de lecture : 2 min

Cela équivaut à 400 voyages autour du monde.

Google Street View (Opel Astra K) à Longueau de Wikimedia Commons par BB 22385, CC-BY-SA 4.0

Depuis plus de douze ans, Google Street View donne une vision des rues à New-York, Paris, Tombouctou ou Albi de son canapé. Au détour d’une rue photographié à un instant I par les nombreuses voitures du géant américain, on peut y voir un homme dormir sur une route, un chien être coincé dans un portail ou un lapin géant. Selon Gizmodo, Google a atteint le décompte de 16 millions de kilomètres d’images avec Street View et 57 millions de kilomètres carrés d’images Google Earth, son service de cartographie aérienne.

Avec autant de kilomètres carrés sondés, Google a cartographié 98% des régions du monde où les gens vivent. Et ces 16 millions de kilomètres de séquences Street View équivalent quant à elle à 400 voyages dans le monde. «Ce qui ne fait que souligner à quel point la quantité de données avec lesquelles Google travaille est incroyable sur ses autres applications et services», estime Gizmodo.

«L'imagerie est au cœur de tout ce que nous faisons. Nous le considérons comme le fondement de tout le processus de cartographie», a déclaré Ethan Russel, directeur des produits chez Google Maps.

Conçu à l'origine en 2004, près d'une décennie avant qu'Apple ne déploie le premier semblant d'un concurrent de Google Maps, Street View a été conçu par Larry Page, cofondateur de Google, qui a récemment quitté son poste de PDG de sa société mère, Alphabet. À l’époque, ce n’était pas que des voitures, il y avait aussi des randonneurs, des moutons ou des chameaux qui utilisaient aussi les fameuses caméras Google, pour arriver là où les voitures n’avaient pas accès. Tout était bon pour avoir toujours plus de données. Comme le conclut Gizmodo, «si vous pensez que Google en sait beaucoup sur vous, imaginez ce que la Terre ressent».

Newsletters

La Chine offre 72.000 dollars aux pêcheurs qui attrapent des drones sous-marins espions

La Chine offre 72.000 dollars aux pêcheurs qui attrapent des drones sous-marins espions

Sept appareils de ce type ont été pêchés dans des filets chinois en 2019.

Elles délaissent leur smartphone pour un bon vieux portable

Elles délaissent leur smartphone pour un bon vieux portable

Radiations, récupération des données personnelles et risques de troubles de la vision et du sommeil poussent certaines personnes à retourner vers des modèles de téléphone moins sophistiqués.

L'effarante dictature de la célébrité

L'effarante dictature de la célébrité

Les critères de valeurs de notre société avant tout basés sur la notoriété donnent le pouvoir à des personnes incompétentes dont la seule qualité est d'être connues.

Newsletters