Monde

Chavez: «Internet ne peut pas être quelque chose d'ouvert, libre»

Temps de lecture : 2 min

«Internet ne peut pas être quelque chose d'ouvert, libre, où tout peut être dit et écrit. Chaque pays doit pouvoir y faire appliquer ses lois et ses standards.» Hugo Chavez, 13 mars 2010.

Point de départ de ce courroux présidentiel, la publication sur le site Noticiero Digital qu'un de ses proches conseillers, Diosdado Cabello, avait été assassiné. Selon Chavez, l'information, fausse, est restée en ligne deux jours.

Nous devons agir, a martelé le président vénézuélien. Nous allons demander au procureur de s'en occuper, parce qu'il s'agit d'un crime. Les informations sur ce site que j'ai en ma possession m'indique qu'il publie régulièrement des articles qui appellent au coup d'Etat. Ce n'est pas possible.

Selon Reuters, les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook, très populaires parmi les opposants au président Chavez pour organiser des manifestations, sont dans le collimateur du chef de l'Etat vénézuélien.

Newsletters

San Francisco vote pour l'interdiction de fumer dans les appartements

San Francisco vote pour l'interdiction de fumer dans les appartements

Il sera néanmoins toujours autorisé d'y fumer du cannabis.

Le Covid-19 serait présent aux États-Unis depuis décembre 2019

Le Covid-19 serait présent aux États-Unis depuis décembre 2019

Des analyses de dons du sang laissent apparaître la présence d'anticorps au SARS-CoV-2 chez certains individus dès la fin de l'année dernière.

L'Espagne a sa loi «sécurité globale» depuis 2015 et voici comment ça se passe

L'Espagne a sa loi «sécurité globale» depuis 2015 et voici comment ça se passe

Alors qu'en France, l'Assemblée nationale vient de voter ce texte controversé, en Espagne, la «loi bâillon» est en vigueur depuis cinq ans. Organisations et journalistes dénoncent un texte qui donne plus de pouvoir aux forces de l'ordre et effraie les citoyens.

Newsletters