Politique / Économie

Réforme des retraites: la fermeté pour séduire l'électorat de droite?

Temps de lecture : 2 min

Le gouvernement s'est mis tous les partenaires sociaux à dos, hormis le Medef.

Édouard Philippe a donné mercredi 11 décembre des précisions sur la réforme des retraites voulue par le gouvernement et Emmanuel Macron. Le projet ne satisfait aucun des partenaires sociaux, hormis le Medef. La CFDT a en effet basculé dans le camp de la mobilisation après l'annonce de la mise en place d'un âge d'équilibre à 64 ans. Or pour sortir de la grève, le gouvernement aurait pu essayer de dissocier les syndicats réformistes –CFDT et Unsa– des autres. Ce n'est pas la voie qu'il a choisie.

L'enjeu politique a-t-il supplanté le reste? Le dialogue peut-il reprendre?

Laetitia Krupa, journaliste spécialiste de communication politique, Pierre Jacquemin, rédacteur en chef de la revue Regards, et Virginie Le Gay, cheffe-adjointe du service politique de Paris Match, en discutent dans «Politique», l'émission de Roselyne Febvre et de Jean-Marie Colombani sur France 24 en partenariat avec Slate.

Retrouvez «Politique» tous les jeudis à 16h10 sur France 24 et les vendredis après-midi sur Slate.fr.

Newsletters

La farce tranquille

La farce tranquille

Commission d'enquête du Sénat: autoportraits de Bolloré et Arnault en bienfaiteurs ingénus

Commission d'enquête du Sénat: autoportraits de Bolloré et Arnault en bienfaiteurs ingénus

Auditionnés comme d'autres patrons de presse, les deux milliardaires ont principalement esquivé les questions essentielles, se présentant comme des anges gardiens connaissant mal le milieu des médias.

Avec l'intervention d'Anna Mouglalis, la Primaire populaire finit de discréditer la gauche

Avec l'intervention d'Anna Mouglalis, la Primaire populaire finit de discréditer la gauche

[Chronique #36] Primaire pour l'union ou prime à la division?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio