Culture

La disparition de Jean Ferrat

Slate.fr, mis à jour le 13.03.2010 à 16 h 36

Le chanteur Jean Ferrat est décédé samedi «en tombant du lit» de l'hôpital d'Aubenas où il était entré pour y subir des examens.

Jean Ferrat, 79 ans, s'était fait connaître dans les années 50 et 60, en mettant notamment en musique le poète Aragon. Né Tenenbaum, fils d'une famille juive modeste originaire de Russie — son père a été déporté et est mort à à Auschwitz — Ferrat est devenu un chanteur engagé et militant. Longtemps proche du PCF mais jamais militant — il s'était prononcé contre l'intervention soviétique en Tchécoslovaquie en 1968 et pourfendu le bilan de l'ancien secrétaire général du PCF Georges Marchais, il soutenait encore le Parti de gauche pour les régionales de 2010. Ses plus grands succès, «Ma Môme», «La Montagne», «Potemkine» ou «Aimer à perdre la raison» étaient le reflet de son engagement.

 

retrouver ce média sur www.ina.fr

 

Image de une: CC WIKIMEDIA
Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte