Monde

La ville de New York paye des sans-abri pour les faire aller vivre ailleurs

Temps de lecture : 2 min

Newark, une ville voisine qui reçoit des milliers de SDF de la Grosse Pomme, intente un procès à son maire.

Une personne SDF à New York en décembre 2017. | Spencer Platt / AFP 
Une personne SDF à New York en décembre 2017. | Spencer Platt / AFP 

Depuis 2017, la mairie de New York a payé plus de 3.000 familles sans domicile fixe afin qu'elles quittent la ville. Le programme assure à certaines familles sans logement un an de loyer prépayé dans des villes moins chères que New York.

Nombre de SDF se sont ainsi installé·es dans des villes du New Jersey, l'État voisin, mais plusieurs mairies ont dénoncé cet arrangement. Newark, une ville qui a déjà reçu plus de 1.000 familles sans domicile depuis le lancement du programme, vient de porter plainte contre le maire de New York, Bill de Blasio.

Un an, et après?

La plainte accuse la mairie de New York de forcer des familles à louer des appartements insalubres. En effet, puisque le loyer de ces familles est payé pour un an en avance par la ville, les locataires ne peuvent pas se plaindre ou menacer de ne plus payer si certains travaux ne sont pas faits. Beaucoup de propriétaires profitent de cette situation pour ne pas entretenir leurs logements. Des articles de la presse locale évoquent des appartements sans chauffage ni eau chaude ou avec des infestations de souris et des plafonds sur le point de s'écrouler.

Plusieurs personnes interviewées par la chaîne CBS New York disent avoir été forcées de quitter leur refuge à New York pour s'installer à Newark dans des logements qui n'avaient pas d'électricité.

«Si vous êtes dans un refuge, ils vous forcent à accepter le premier programme disponible. Vous n'avez pas vraiment le choix», explique une mère de famille.

En février, le directeur de l'agence municipale chargée des sans-abri de New York s'était excusé après qu'il s'est avéré que plusieurs personnes s'étaient retrouvées à vivre dans des conditions dangereuses.

En novembre, le conseil municipal de Newark a adopté une loi qui renforce les obligations en matière d'inspection des logements et interdit aux propriétaires d'accepter plus d'un mois de loyer en avance.

Les associations d'aide aux sans-abri dénoncent aussi le manque de suivi du programme. La ville de New York paye pour que ces familles partent mais après un an de loyer, certaines se retrouvent de nouveau à la rue et deviennent alors un problème que les villes voisines doivent gérer.

Newsletters

Bernie Sanders est-il le seul capable de battre Donald Trump?

Bernie Sanders est-il le seul capable de battre Donald Trump?

Aux États-Unis, nous sommes à un moment clef de la campagne des primaires démocrates —un moment où les choses sont peut-être en train de s’éclaircir. De fait, le candidat radical Bernie Sanders est arrivé en tête dans les trois États qui ont...

Selon un journaliste décoré par Trump, le coronavirus n'est qu'un rhume

Selon un journaliste décoré par Trump, le coronavirus n'est qu'un rhume

Rush Limbaugh, animateur de l'émission de radio la plus écoutée des États-Unis, a expliqué que les médias semaient la panique sur le Covid-19 pour nuire au président.

La justice américaine vient de faire du street art un art à part entière

La justice américaine vient de faire du street art un art à part entière

Un jugement vient de condamner la destruction de 5Pointz, un squat du Queens recouvert de graffitis, au motif qu'il s'agissait d'œuvres d'art.

Newsletters