Santé

«À chaque rendez-vous annulé ou reporté, c'est tout mon monde qui s'effondre»

Temps de lecture : 4 min

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille H., amoureuse d'un homme qui, contrairement à elle, ne souhaite pas s'engager dans une relation exclusive.

«La monotonie d'une vie de couple n'était vraiment pas ce qu'il souhaitait pour nous deux.» | Per Gosche via Flickr
«La monotonie d'une vie de couple n'était vraiment pas ce qu'il souhaitait pour nous deux.» | Per Gosche via Flickr

«C'est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Vous pouvez aussi laisser votre message sur notre boîte vocale en appelant au 07 61 76 74 01 ou par Whatsapp au même numéro. Lucile vous répondra prochainement dans «C'est compliqué, le podcast», dont vous pouvez retrouver les épisodes ici.

Et pour retrouver les chroniques précédentes, c'est par là.

Chère Lucile,

Je fréquente un homme beaucoup plus âgé que moi (treize ans de différence) depuis maintenant deux ans et demi.

Monsieur est en relation libre depuis une dizaine d'années avec une femme. Lorsque nous avons commencé à nous fréquenter, il m'a avertie que notre relation n'aurait rien d'exclusif et que la monotonie d'une vie de couple n'était vraiment pas ce qu'il souhaitait pour nous deux. J'ai acquiescé, bien que l'exclusivité dans une relation soit importante pour moi –même s'il n'a jamais été question de quelque chose de sérieux entre nous.

Nous nous voyons plus ou moins souvent à l'hôtel; il m'a fait découvrir des clubs et des saunas libertins; nous dînons parfois et fêtons nos anniversaires ensemble.

Au début, je vivais très bien cette relation. C'était quelque chose de nouveau pour moi, bien qu'en réalité, je ne savais absolument pas dans quoi je me lançais.

Je ne regrette rien, mais si j'avais su... Cette relation est trop engageante psychologiquement et émotionnellement parlant. J'ai développé de réels sentiments pour cet homme et je ne sais pas comment m'en défaire. À chaque rendez-vous annulé ou reporté, c'est tout mon monde qui s'effondre.

Je l'aime de plus en plus chaque jour, s'il est vraiment possible d'aimer quelqu'un à ce point. Je suis triste et en colère de m'être attachée à lui et même s'il m'a prévenue, ce genre de chose ne se contrôle malheureusement pas.

Je ne suis pas sûre de mon choix de l'exclure totalement de ma vie, car cela serait trop dur à gérer et, surtout, je ne voudrais pas que ça ait un impact sur mes études.

J'ai énormément d'estime et d'admiration pour lui. Je suis peut-être amoureuse et je sais que ce n'est pas réciproque, bien qu'il nous arrive de nous porter des marques d'affection très claires et autres mots doux.

En attente de vos précieux conseils,

H.

Chère H.,

Que se passe-t-il quand on change les règles du jeu en cours de partie? C'est le chaos, ni plus ni moins. Cet homme a été très clair depuis le départ: il est déjà engagé avec quelqu'un et ne peut se contraindre à une relation exclusive. De son côté, il n'y a eu aucun manquement.

Vous avez commencé à nourrir des sentiments au fur et à mesure de votre relation, qui se sont développés. Je comprends la tristesse que vous pouvez parfois ressentir ou encore la frustration et le désarroi quand il reporte ou annule vos rendez-vous. Je comprends aussi le sentiment de perte de repères, puisque vous êtes aujourd'hui engagée dans une histoire qui ne s'écrit pas de la même manière pour vous, pour l'autre personne et même pour la société.

Je ne dis pas que cet homme n'a pas de sentiments pour vous. Avec ce que vous décrivez, il en a certainement, à sa manière propre. Seulement, ce que vous vivez et la souffrance que vous ressentez s'apparente davantage à la situation d'un amour à sens unique.

Vous parlez de colère, mais est-ce de la colère contre vous-même? Contre lui? Avant de tourner la page, il me semble que vous avez besoin d'aide pour démêler vos sentiments et retrouver la mesure de votre juste place dans votre vie. Pour ça, n'hésitez pas à contacter un·e psychothérapeute ou un·e spécialiste du conseil en relations. Il vaudrait mieux être accompagnée pour traverser cette rupture, afin d'éviter que cela n'ait de trop lourdes conséquences sur vos études.

Le problème aujourd'hui, il n'est que de votre côté; cet homme a rempli sa part du contrat. Mais vous savez désormais que vous n'êtes pas faite pour ce genre d'histoire: vous avez besoin de plus, et c'est votre droit.

Vous savez déjà que vous avez l'un et l'autre des sentiments et des besoins différents, et que seule, vous souffrez. Il va donc falloir prendre vos distances selon vos propres termes, votre propre agenda, pour vous protéger.

Rencontrez-le pour discuter de ce que vous lui avez apporté et pour partager ensemble le positif. Plus tard, quand vous serez en état de le mesurer, vous pourrez vous rappeler ces mots et ne garder que ces éléments.

Vous avez partagé avec un homme une belle histoire, mais des différences irréconciliables sont en train de vous éloigner. Ça arrive. Toutes les histoires, courtes ou longues, heureuses ou tragiques, et même celles qui ont le goût du quotidien et de l'ennui, nous apportent quelque chose.

Vous avez de beaux souvenirs, vous avez appris sur vous et sur vos besoins et vous avez eu le courage d'essayer de sortir de votre zone de confort pour vous engager dans un amour qui sort des sentiers battus.

Ne retenez pas la frustration et la colère que vous ressentez aujourd'hui; retenez le courage qu'il vous a fallu, retenez la douceur et la complicité. Vous êtes capable d'aimer, vous aimerez à nouveau –et cette fois, je l'espère, selon vos propres termes.

«C'est compliqué», c'est aussi un podcast. Retrouvez tous les épisodes:

Newsletters

Pourquoi la consommation d'alcool provoque des crampes

Pourquoi la consommation d'alcool provoque des crampes

Et pourquoi la bière nous donne envie de faire pipi.

La dose de bisphénol A dans nos organismes pourrait être plus élevée qu'on ne le croit

La dose de bisphénol A dans nos organismes pourrait être plus élevée qu'on ne le croit

Une étude américaine remet en cause l'exactitude des résultats de dépistage de ce produit chimique nocif, utilisé dans les plastiques.

Faut-il encore emmener son bébé atteint de bronchiolite faire une séance de kiné?

Faut-il encore emmener son bébé atteint de bronchiolite faire une séance de kiné?

Alors que l'épidémie annuelle de bronchiolite s'installe en France, le recours à la kinésithérapie pour traiter cette infection propre aux nourrissons continue de diviser.

Newsletters