Monde

Trump aurait dépensé 115 millions de dollars en voyage pour jouer au golf

Temps de lecture : 2 min

Soit près de 287 années de salaire présidentiel, aux frais du contribuable.

Trump profiterait aussi de ses excursions pour renflouer les caisses de ses hôtels. | Mandel Ngan / AFP

 
Trump profiterait aussi de ses excursions pour renflouer les caisses de ses hôtels. | Mandel Ngan / AFP  

«J'aime le golf, mais si j'étais à la Maison-Blanche, je ne pense pas que je reverrais Turnberry ou Doral», avait déclaré en 2016 Donald Trump, faisant référence à deux de ses terrains de golf. Un peu moins d'un an avant la fin de son mandat, on peut clairement dire que les choses ne se sont pas du tout passées ainsi: depuis le début de son élection, il a cumulé près de 223 jours à jouer au golf.

Ce qui fait le plus grincer des dents les contribuables n'est pas tant qu'il dépasse ainsi les 88 jours qu'Obama avait passés sur un terrain de golf pendant l'un de ses mandats –ce que l'actuel président n'avait pas manqué de lui reprocher à l'époque– mais que ses déplacements sur ses propres parcours coûtent une véritable fortune.

Selon un rapport du Government Accountability Office, publié plus tôt cette année, chaque voyage à Mar-a-Lago, son complexe en Floride, coûte environ 3,4 millions de dollars aux contribuables. Une grande partie de ces frais sont dus au pilotage du Air Force One et des divers avions cargo nécessaires pour transporter la limousine blindée du président, ainsi que les autres véhicules de son cortège motorisé.

En s'appuyant sur ce rapport, le HuffPost a estimé le coût du passe-temps de Trump à environ 115 millions de dollars en frais de voyage et de sécurité, soit l'équivalent de 287 années de salaire présidentiel.

Détournement d'argent

Outre ses déplacements à West Palm Beach, Donald Trump a joué au golf à 77 reprises sur son parcours de Bedminster dans le New Jersey et, entre autres, 77 fois sur son terrain de Virginie du Nord. Il n'a joué qu'à deux petites reprises sur un terrain qu'il ne possède pas, lors d'une visite officielle au Japon.

«Le problème est qu'il a passé une énorme partie de sa présidence à faire des apparitions promotionnelles sur ses propres terrains de golf qui sont en difficulté, et il laisse les contribuables payer la facture», a déclaré Jordan Libowitz du groupe Citizens for responsibility and ethics de Washington.

Trump profiterait de ses excursions pour renflouer les caisses de ses hôtels, en y faisant loger son personnel et agent·es des services secrets. Le groupe Property of the people a récemment révélé des paiements totalisant près de 254.021 dollars provenant des services secrets à destination de diverses propriétés de Trump, au cours des cinq premiers mois de son mandat.

En se basant sur les chiffres de cette période, où il avait passé 25 jours sur ses terrains de golf, le montant des dépenses des services secrets dans les résidences du président pour 223 jours de golf s'élèverait à près de 2,3 millions de dollars aux frais des contribuables.

«Il devient de plus en plus évident que Donald Trump utilise sa présidence pour mettre de l'argent dans ses poches», estime Jordan Libowitz.

Newsletters

Mais à quoi joue Macron sur la scène internationale?

Mais à quoi joue Macron sur la scène internationale?

Le président français entend rebattre les cartes de l'OTAN et de l'Union européenne. Plus vite le reste de l'Europe y verra une aubaine, mieux ce sera.

Haute mer, le Far West des océans

Haute mer, le Far West des océans

Entre pêche illégale et traite d'êtres humains, les eaux internationales constituent un espace de non-droit que les institutions ont toutes les peines à réguler.

Il y a trente ans, un pasteur hongrois précipitait la chute de Ceaușescu

Il y a trente ans, un pasteur hongrois précipitait la chute de Ceaușescu

Le 16 décembre 1989, les autorités exfiltraient le religieux anticommuniste László Tőkés de son église de Timișoara: l'étincelle qui allait déclencher la révolution roumaine.

Newsletters