France

Xynthia, la Faute à qui?

Temps de lecture : 2 min

Une élue de la Faute-sur-Mer, une commune de Vendée ravagée par la tempête Xynthia, aurait sciemment accordé des permis de construire en zone inondable. Libération, qui s'est procuré en exclusivité des documents municipaux, pointe du doigt un conflit d'intérêt: la famille de Françoise Babin, l'adjointe au maire incriminée, y menait des opérations immobilières.

Selon Libération, les premières autorisations remontent à juillet 1996. A l'époque déjà, Françoise Babin aurait eu des parts dans l'association foncière urbaine (AFU) chargée de la réalisation d'un lotissement. Bis repetita en 2002, avec le vote d'une nouvelle construction, cette fois-ci menée par Philippe Babin, le fils de l'élue.

La justice doit maintenant déterminer la responsabilité de la première adjointe au maire dans une prise illégale d'intérêts. Dans la nuit du 27 au 28 février, Xynthia a fait 27 morts à La Faute-sur-Mer.

[Lire l'article payant sur Libération.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: Des maisons de la Fonde inondées après la tempête / Reuters, Régis Duvignau

À LIRE ÉGALEMENT SUR SLATE: Xynthia: drame «incompréhensible» ou «inacceptable», Comment améliorer un système d'alerte défaillant, Toujours plus de logements en zone inondable et Deux morts sur l'île de Ré et 26 à l'Aiguillon, pourquoi?

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters