Monde

Les théories sur le 11-Septembre ont évolué

Temps de lecture : 2 min

La philosophe Aurélie Ledoux revient sur le site de la revue Esprit sur le quatrième volet de Loose Change, le célèbre documentaire controversé sur le 11-Septembre. Loose Change Final Cut devait être le dernier volet de cette trilogie défendant la thèse du complot mais finalement Loose Change 9/11, An American Coup est sorti le 22 septembre dernier sur la Toile.

Déjà auteure d'un long article dans Esprit sur la trilogie des premiers Loose Change, Aurélie Ledoux constate que «cette quatrième version est sans surprise: elle est, comme les précédentes, la mise à jour des arguments»:

Ainsi disparaissent quelques thèses «débunkées» (c'est à dire démontées par les opposants à la théorie du complot), comme la référence à un nuage «pyroclastique» pour qualifier la fumée consécutive à l’effondrement des Twin Towers. Inversement, An American Coup rend longuement compte de ce qui constitue aujourd’hui le nouveau centre de gravité des théories conspirationnistes: les traces de nano-thermites prétendument retrouvées dans les décombres du World Trade Center.

La philosophe relève également que «si les arguments restent au fond les mêmes, la posture rhétorique de leurs partisans change: il s’agit désormais moins d’accuser ouvertement que d’endosser la posture intellectuelle autant que citoyenne du scepticisme».

[Lire l'article complet sur esprit.presse.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Photo: Reuters

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 15 au 21 janvier 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 15 au 21 janvier 2022

Guerre au Yémen, éruption volcanique aux îles Tonga, et famine en Afghanistan… La semaine du 15 au 21 janvier en images.

Pourquoi les savants se battent depuis des siècles sur l'origine du nom «Amérique»

Pourquoi les savants se battent depuis des siècles sur l'origine du nom «Amérique»

Depuis le dernier tiers du XIXᵉ siècle, certains auteurs cherchent à prouver que le pays ne doit pas son nom à l'explorateur florentin Amerigo Vespucci.

Mon Europe à moi: «À quand un Erasmus qui s'adresse vraiment à tous les jeunes?»

Mon Europe à moi: «À quand un Erasmus qui s'adresse vraiment à tous les jeunes?»

L'Union européenne s'est engagée sur un nouveau programme Eramus+ qui devrait s'ouvrir à de nouveaux publics.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio