Partager cet article

Pourquoi les Américains sont-ils toujours en colère?

Les Yankees cultivent-ils une tradition de la colère? L'hypothèse est lancée par Linda Feldmann dans un article paru le 8 mars sur le site du Christian Science monitor, dans lequel la journaliste analyse les raisons qui font des Américains de perpétuels énervés. Un sondage a récemment évalué que 75% d'entre eux sont en colère contre les politiques gouvernementales.

Un sentiment symbolisé par l'émergence du mouvement Tea Party. Né il y à un an, il regroupe des conservateurs radicaux en lutte contre l'interventionnisme de l'Etat, et était arrivé à réunir plusieurs centaines de milliers de partisans lors d'une manifestation géante à Washington le 12 septembre 2009 dont la devise était «moins de taxe, moins de gouvernement».

L'apparition d'un tel mouvement contestataire dans un pays réputé pour son conservatisme, même en période de récession, ne serait pourtant pas si surprenant, analyse Linda Felmann. Il s'inscrit au contraire dans la lignée d'une longue liste de regroupements colériques qui se réveillent de manière cyclique dans le pays.

Il y eut l'original Boston Tea Party en 1773, puis des mouvements populistes ont émergé dans les années 1880 contre l'augmentation du prix du grain. Ces colères se sont aussi incarnées dans des hommes politiques ou des partis, comme celui de Ross Perot dans les années 1990, qui avait secoué la tradition du bipartisme US et engrangé 18% des voix aux élections présidentielles de 1992. Cette fois-ci, c'est le plan de relance d'Obama puis la tentative présidentielle de réformer le système de santé qui aurait mis le feu au poudre.

«Cette colère ne naît pas uniquement à cause des crises économiques. Elle vise aussi les élites politiques, lorsque les classes gouvernantes ne répondent pas aux plus évidents problèmes qu'affrontent les Américains», explique l'historien Michael Kazin.

[Lire l'article complet sur csmonitor.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: Infrogmation sur FlickrCC
Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte