Monde / Économie

Le lobbying ne date pas d’hier, mais du XVIIᵉ siècle

Temps de lecture : 2 min

La Compagnie britannique des Indes orientales a réussi à influencer les plus hautes sphères politiques d'outre-Manche.

De nombreux lobbyistes s'attellent à influencer les décideurs européens dans leurs votes et leurs propositions de loi. | Fréderick Florin / AFP
De nombreux lobbyistes s'attellent à influencer les décideurs européens dans leurs votes et leurs propositions de loi. | Fréderick Florin / AFP

Selon l'ONG Transparency International, il y aurait près de 37.300 lobbyistes en activité à Bruxelles, véritable capitale européenne du domaine. Issus principalement d'entreprises, ces acteurs de l'ombre souvent discrets, parfois embarrassants, agissent en catimini pour tenter d'influencer la mise en œuvre des politiques depuis... depuis quand, exactement?

Pour l'historien Arnold A. Sherman, il faut remonter au XVIIᵉ siècle, au moment de la création de la Compagnie britannique des Indes orientales, pour voir apparaître les prémices du lobbying des entreprises.

Cadeaux contre pouvoir

Dès sa création en 1600, la société n'a cessé de nouer des liens intimes avec la Couronne et le Parlement britanniques. Les revenus extrêmement importants qu'elle tirait du commerce des épices et du thé lui ont rapidement permis d'occuper une place prépondérante dans l'économie du pays.

La famille royale, les politiques et les diplomates ont fini par collaborer avec la puissante Compagnie des Indes, à tel point que sous le règne de Charles II, cette dernière s'est mise à prêter d'importantes sommes d'argent au roi d'Angleterre.

Petit à petit, ces financements se sont transformés en cadeaux. Sherman précise que «ces subventions sont devenues une sorte de dépense d'entreprise nécessaire pour aider la société à conserver ses pouvoirs et ses privilèges» –des pouvoirs qui l'ont amenée à influencer jusqu'à la politique militaire du pays dès 1660, lorsque la concurrence commerciale avec la Hollande est devenue problématique.

«Les marchands de la compagnie n'étaient pas les seuls commerçants en Angleterre à faire face à la concurrence néerlandaise, ajoute l'historien. Mais ils ont réussi à transformer leur rivalité commerciale en Asie en une question d'intérêt national, influençant la politique gouvernementale, et en fin de compte à en faire une justification pour entrer en guerre.»

Activité plus encadrée

La Compagnie des Indes a fini par avoir «une influence personnelle» sur les membres du Parlement à travers les âges, même au moment de sa faillite. Fragilisée par la famine au Bengale et la crise financière en Europe dans les années 1770, elle sera renflouée par l'État, qui la juge trop grosse pour sombrer.

Transmettre le bon message au bon moment et à la bonne personne constitue encore l'essentiel de l'activité de lobbying aujourd'hui, mais celle-ci est –dans une certaine mesure– plus encadrée qu'auparavant. Un registre de transparence permet par exemple de recenser les organisations qui cherchent à influencer le processus législatif des institutions européennes.

Selon une étude publiée en 2012 par le chercheur en sciences politiques Dieter Plehwe, qui s'appuie sur les données des 5.000 organisations enregistrées, le lobbying représenterait un business de 3 milliards d'euros par an, juste pour l'Union européenne –et ce chiffre est probablement bien inférieur à la réalité, l'inscription sur ce registre étant facultative.

Newsletters

Mais à quoi joue Macron sur la scène internationale?

Mais à quoi joue Macron sur la scène internationale?

Le président français entend rebattre les cartes de l'OTAN et de l'Union européenne. Plus vite le reste de l'Europe y verra une aubaine, mieux ce sera.

Haute mer, le Far West des océans

Haute mer, le Far West des océans

Entre pêche illégale et traite d'êtres humains, les eaux internationales constituent un espace de non-droit que les institutions ont toutes les peines à réguler.

Il y a trente ans, un pasteur hongrois précipitait la chute de Ceaușescu

Il y a trente ans, un pasteur hongrois précipitait la chute de Ceaușescu

Le 16 décembre 1989, les autorités exfiltraient le religieux anticommuniste László Tőkés de son église de Timișoara: l'étincelle qui allait déclencher la révolution roumaine.

Newsletters