Politique / Société

«La France peut s’enorgueillir d’avoir l’accès aux études supérieures le plus aisé du monde»

Temps de lecture : 2 min

Florian Bachelier (LREM), invité de «L'instant politique», se prononce sur les attentats du 13 novembre, la mobilisation des personnels soignants, les féminicides et la mobilisation étudiante.

Florian Bachelier, député LREM d’Ille-et-Vilaine et questeur à l’Assemblée nationale, était l'invité de Gilles Borstein pour «L'instant politique». | Capture d'écran via Franceinfo
Florian Bachelier, député LREM d’Ille-et-Vilaine et questeur à l’Assemblée nationale, était l'invité de Gilles Borstein pour «L'instant politique». | Capture d'écran via Franceinfo

Interrogé sur les commémorations des attentats du 13 novembre 2015 et sur la réaction de la population française aux attentats, Florian Bachelier salue l’unité du peuple français qui a primé et perdure jusqu’à présent. Il ajoute que «le combat doit être mené sur deux fronts»: «la lutte contre les filières de terrorisme islamiste et l’éducation.»

Il est ensuite question de la mobilisation exceptionnelle des personnels soignants le 14 novembre. Le député se demande «comment retrouver un sens à l’hôpital public», interrogation à laquelle répondrait le plan «Ma santé 2022». Il souligne que l’état de l’hôpital public était déjà dégradé avant l’arrivée de LREM au pouvoir.

Concernant les étudiant·es mobilisé·es depuis l'immolation d’Anas K. à Lyon, Florian Bachelier «mesure une excitation des commentateurs [...] sur ce sujet». «C’est totalement indécent d’instrumentaliser un drame humain, c’est ce qu’essaie de faire l’extrême-gauche depuis quelques jours», dénonce le Premier questeur et soutient que «la France peut s’enorgueillir d’avoir l’accès aux études supérieures le plus aisé du monde».

L’entretien se conclut sur la question de Slate: «L’État en fait-il assez contre les féminicides?» Érigé en «grande cause nationale», le combat contre les féminicides «transcende la majorité». Tout en expliquant que là aussi, il ne faut pas «laisser interrompre sa détermination par les drames humains, [...] il faut qu’on donne toute notre énergie et toute notre détermination pour éviter cela».

Slate est partenaire de L'Instant politique, sur la chaîne France info, tous les jours à 11h20

Newsletters

Réforme des retraites: les enjeux de la clause du grand-père

Réforme des retraites: les enjeux de la clause du grand-père

Cette disposition est déjà appliquée outre-Alantique et au Québec.

Peut-on encore emmener nos enfants manifester?

Peut-on encore emmener nos enfants manifester?

Leur faire partager ce moment, aujourd'hui, c'est risquer de les mettre face aux lacrymos, aux LBD, aux canons à eau, aux éclats de grenades de désencerclement et aux nasses.

Réforme des retraites: la France paralysée comme en 1995?

Réforme des retraites: la France paralysée comme en 1995?

Le mouvement social est d'ores et déjà reconduit lundi 9 décembre.

Newsletters