Société

Les chats et chiens obèses obligent des vétérinaires à revoir leurs équipements

Temps de lecture : 2 min

Au Royaume-Uni, des professionnel·les investissent dans des machines pour soulever les animaux.

Les problèmes de poids peuvent engendrer de nombreuses maladies chez votre animal de compagnie. | Dan Perry via Flickr
Les problèmes de poids peuvent engendrer de nombreuses maladies chez votre animal de compagnie. | Dan Perry via Flickr

Tout le monde connaît quelqu'un dont le chat est beaucoup trop gros, traîne sans cesse les pattes et se déplace uniquement pour aller s'affaler en position latérale de sécurité non loin de ses croquettes. Aveuglée par l'amour, cette personne ne s'en rend peut-être pas compte, mais son chat est obèse. Et son cas est loin d'être isolé.

Une enquête menée auprès de 2.100 propriétaires d'animaux et vétérinaires au Royaume-Uni révèle une véritable explosion du nombre de chats mais aussi de chiens en surpoids.

Commandée par Direct Line, une assurance pour les animaux de compagnie, l'étude estime que près d'1,7 million de propriétaires de chiens et 1 million de propriétaires de chats ont appris au cours de l'année écoulée que leur animal de compagnie était obèse. Près de 12% des chats et chiens britanniques seraient trop gros, contre 8% il y a seulement deux ans, note The Independant.

Aux États-Unis, le phénomène serait encore plus marqué. Selon une enquête de Banfield Pet Hospital publiée en 2017, le nombre d'animaux domestiques en surpoids aurait bondi de 169% chez les chats et de 158% chez les chiens en dix ans.

La Société royale pour la prévention de la cruauté envers les animaux (RSPCA) souligne que l'obésité «peut causer de graves problèmes de santé pouvant réduire la durée et la qualité de vie des animaux». Le surpoids est en effet lié au diabète, aux maladies cardiaques, aux troubles respiratoires, à l'hypertension artérielle et au cancer.

Fatigue musculaire

Ces évolutions ont une incidence sur les dos des vétérinaires, indique l'étude de Direct Line. Fatigué·es de porter quotidiennement les kilos en trop des animaux obèses, 42% des vétérinaires ont déclaré s'être équipé·es en matériel permettant de surélever mécaniquement les bêtes, afin d'éviter des blessures.

De telles machines pourraient également investir le salon des particuliers: 13% des propriétaires de chien ont affirmé avoir déjà souffert de contusions ou de fatigue musculaire à force de soulever leur toutou bouffi.

Les carlins seraient la race de chiens la plus susceptible de présenter un excès de poids, les trois quarts d'entre eux étant classés comme obèses par les vétérinaires britanniques.

La prochaine fois que vous vous rendez chez votre pote au chat gras du ventre, ouvrez-lui les yeux: son animal est obèse. Et pour ne pas finir avec un petit monte-charge dans le salon, il va falloir penser à revoir la quantité de ses croquettes.

Newsletters

Du Danemark à la Chine, la folle croissance du sapin de Noël

Du Danemark à la Chine, la folle croissance du sapin de Noël

L'arbre qui brillera dans un foyer français sur quatre fin décembre n'est pas épargné par les turbulences de la mondialisation.

Vouloir réformer tous les régimes de retraite, c'est s'exposer à toutes les colères

Vouloir réformer tous les régimes de retraite, c'est s'exposer à toutes les colères

La grande réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron a un défaut majeur: son ambition. Elle touche tout le monde et fait donc des perdant·es dans beaucoup de catégories sociales.

Pour en finir avec la start-up nation

Pour en finir avec la start-up nation

Elles sont entrées de façon fulgurante dans notre quotidien ces dix dernières années. Au point qu'on se demande, parfois, comment on faisait avant. Ça a commencé par des bouts de vie publiés sur Facebook, puis des achats réglés par PayPal, des...

Newsletters