Boire & manger

Des recettes vieilles de 4.000 ans ont été testées, et c'est très bon

Temps de lecture : 2 min

Ni frites ni burger à l'époque, les chef·fes étaient de fins palais.

Le ragoût d'agneau cuisiné en Irak a traversé les âges. | Louis Hansel via Unsplash
Le ragoût d'agneau cuisiné en Irak a traversé les âges. | Louis Hansel via Unsplash

«Pas de viande. Préparez de l'eau. Ajoutez de la graisse, du kurrat, de la coriandre, du sel à volonté, des poireaux, de l'ail. Pilonnez du levain séché, passez au tamis et dispersez-le par-dessus.» Bien que relativement simple, cette recette végétarienne nommée «le dénouement» pourrait facilement trouver sa place dans un livre de cuisine moderne. Vous voulez connaître le ou la chef·fe qui l'a confectionnée? Impossible, cette personne est morte il y a environ 4.000 ans.

Des textes cunéiformes gravés sur des tablettes correspondant à l'heure actuelle aux recettes les plus anciennes au monde avaient été décodés il y a près de trente-cinq ans par un assyriologue français. Datant d'environ 1.700 ans avant J.-C., ce trésor historique avait été placé dans la collection babylonienne de Yale, sans que jamais personne ne tente de cuisiner ces mets à nouveau. C'est désormais chose faite.

Une équipe internationale spécialiste en histoire culinaire, en chimie alimentaire et en écriture cunéiforme a uni ses forces pour reconstituer trois des vingt-et-une recettes déchiffrées, dont deux ragoûts d'agneau et une recette végétarienne avec du pain à la bière. Une sorte d'archéologie culinaire qui a pour but d'approfondir la compréhension de la culture babylonienne.

«C'est très important de comprendre ce que pouvait être le goût de la nourriture de l'époque», déclare Agnete Lassen, conservatrice associée de la Collection babylonienne de l'Université Yale. Les recettes étant longues de seulement quatre ou cinq lignes, l'équipe a tâtonné avant de trouver la bonne façon de les exécuter.

«Nous ne savions pas vraiment ce que nous recherchions, ajoute Agnete Lassen. Par exemple, je ne comprenais pas bien l'une des recettes. Et puis quand on l'a bouilli pendant un moment, le plat s'est soudainement transformé en quelque chose de délicieux.»

Des recettes toujours d'actualité

Reproduire ces recettes originaires de Mésopotamie, région historique comprenant une grande part de l'actuel Irak, de la Syrie et de la Turquie, a notamment permis de mettre en lumière des similitudes entre ces plats antiques et certains toujours confectionnés aujourd'hui. Outre l'utilisation d'épices et de coriandre, l'exemple le plus flagrant reste le ragoût d'agneau qui semble avoir véritablement traversé les âges.

«J'ai été vraiment surpris de constater que ce ragoût, qui est un mets de base en Irak, est également un mets phare des temps anciens, précise à la BBC Nawal Nasrallah, historien culinaire et spécialiste de la cuisine irakienne. C'est vraiment fascinant de voir comment un plat aussi simple a survécu de l'antiquité à nos jours. Aujourd'hui encore, un ragoût avec du riz et du pain fait partie de nos repas quotidiens.»

Et qui sait, peut-être qu'un jour, à l'instar de ce ragoût, les futur·es chercheurs et chercheuses analyseront nos recettes actuelles en se replongeant dans les millions de photographies Instagram de nos assiettes.

Newsletters

La consommation alimentaire mondiale pourrait augmenter de 80% d'ici à 2100

La consommation alimentaire mondiale pourrait augmenter de 80% d'ici à 2100

Les êtres humains sont plus nombreux, mais aussi plus gros.

Un emballage en spray pour conserver les fruits et légumes débarque en Europe

Un emballage en spray pour conserver les fruits et légumes débarque en Europe

Il pourrait devenir un nouvel acteur dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Cela fait 4.000 ans qu'on ne mange pas d'huîtres les mois sans «r»

Cela fait 4.000 ans qu'on ne mange pas d'huîtres les mois sans «r»

Une habitude autant hygiénique qu'écologique.

Newsletters