Société / Tech & internet

170.000 textos de la Saint-Valentin ont été reçus avec neuf mois de retard aux USA

Temps de lecture : 2 min

Ce n'est pas une histoire de fantômes.

Une bonne excuse pour ne pas répondre | Alex Ware via Unsplash 
Une bonne excuse pour ne pas répondre | Alex Ware via Unsplash 

La flèche de cupidon a été retenue pendant neuf mois avant de dégainer des textos en pleine nuit à des milliers de personnes aux États-Unis. Sur les réseaux sociaux, le phénomène a rapidement été qualifié de ghost texts, «textos fantômes». Certain.es ont reçu des messages de leur ancien crush à qui ils ou elles n’adressent plus la parole, d'autres de leurs parents, une jeune femme a reçu un texto de son père décédé des mois plus tôt.

«Quelqu'un d'autre a reçu des messages bizarres d'ami.es au milieu de la nuit mais en fait ils n'ont pas été envoyés? Est-ce qu'il y a des fantômes qui textotent sur les téléphones des gens?»

Bug à retardement

Utilisant des opérateurs mobiles différents, beaucoup ont d’abord cru à un gigantesque hack ou à un vol de numéros. Finalement, il s’agit simplement d’un bug à retardement dû à un fournisseur de réseau tiers, Syniverse, l’un des nombreux intermédiaires du complexe réseau américain de téléphonie mobile chargés d’assurer la transmission dans les zones où la couverture réseau est défaillante.

Dans la nuit du 14 février 2019, l’un des serveurs utilisés par Syniverse s’est éteint et a gelé l’envoi de 168.000 messages. Quand le serveur a été réactivé dans la nuit du 6 novembre 2019, les anciens textos ont été envoyés automatiquement.

L'entreprise Syniverse est employée par des opérateurs équivalents à Orange ou Bouygues en France pour organiser et faciliter l’envoi des 18 milliards de SMS échangés quotidiennement aux États-Unis. Elle fonctionne donc avec un système de stockage des données mais, en principe, les messages ne sont pas conservés plus de 72 heures.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Ce bug de la Saint-Valentin est en fait un parfait révélateur de la complexité des réseaux de téléphonie dans le monde.

Newsletters

Vieillir est une marchandise

Vieillir est une marchandise

«J'ai tué une femme. Autant me dénoncer»

«J'ai tué une femme. Autant me dénoncer»

[Épisode 1] Le 19 juin 2018, cela fait un an que Mathieu Danel est obsédé par une question. Quelles sensations cela procure-t-il, d'ôter la vie? Pour lui, il n'y a qu'une façon de le savoir.

«Lors de chacune de mes grossesses, mon mari s'est transformé en un monstre harceleur et verbalement violent»

«Lors de chacune de mes grossesses, mon mari s'est transformé en un monstre harceleur et verbalement violent»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Édith qui, après trois décennies sans rien ressentir pour son mari, se demande si elle doit encore insister.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio