Société / Économie

La raison pour laquelle vous êtes toujours en retard dans votre travail

Temps de lecture : 2 min

Et si plutôt que de nous flageller, nous blâmions le biais cognitif qui nous empêche de respecter les délais?

En adoptant une vue d'ensemble du projet à accomplir, plus besoin de mettre les bouchées doubles à une heure tardive dans un café. | Tim Gouw via Unsplash
En adoptant une vue d'ensemble du projet à accomplir, plus besoin de mettre les bouchées doubles à une heure tardive dans un café. | Tim Gouw via Unsplash

De l'écrivaine qui doit terminer son manuscrit à l'enseignant qui corrige des copies en passant par l'employée dont le rapport était attendu hier, nous avons souvent tendance à dépasser les deadlines qui nous sont imposées. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir écrit «ponctualité» et «respect des délais» sur son CV.

Si nous sommes faillibles individuellement, c'est aussi le cas des entreprises et des gouvernements: l'aéroport Willy Brandt de Berlin aurait dû voir le jour en 2010, l'EPR de Flamanville était attendu pour 2012 et les retards des travaux dans Paris n'en finissent pas de provoquer des critiques acerbes.

Généralisé à ce point, le retard ne peut pas seulement être imputable à la paresse ou à la procrastination. Les psychologues pointent plutôt du doigt un biais cognitif appelé erreur de planification, selon lequel nous sous-estimerions toujours le temps dont nous avons besoin pour accomplir une tâche.

Apprendre de ses erreurs

Daniel Kahneman, psychologue, économiste et lauréat du prix Nobel d'économie en 2002, et son collègue Amos Tversky se sont penchés sur la question dans les années 1970.

Après avoir observé les habitudes de leurs collègues, ils se sont rendus compte que ces derniers sous-estimaient régulièrement le temps nécessaire à la réalisation d'un projet, alors même qu'ils avaient auparavant eu du retard sur des projets similaires. Autrement dit, ils n'avaient rien retenu de leurs erreurs passées.

Chaque année, les gens retardent davantage leurs achats de Noël, alors qu'ils s'étaient promis de ne pas revivre un tel stress l'année suivante. En juin, rebelote avec les impôts: les retardataires attendent le dernier moment pour faire leur déclaration et se rendent en même temps sur le site du gouvernement, qui finit par planter sous l'afflux.

D'après une étude, ce comportement serait lié à notre propension à nous concentrer sur les détails de la tâche à accomplir au lieu d'adopter une vue d'ensemble. Les détails ayant peu de chance de se ressembler d'une fois sur l'autre, les expériences antécédentes ne nous semblent pas pertinentes pour appréhender le nouveau projet et nous retombons dans le même piège.

Ce sont pourtant souvent des facteurs plus généraux qui nous mettent en retard: des délais pour recueillir des informations plus longs que prévus, des problèmes de transport, des fournisseurs eux-mêmes en retard ou encore une maladie inopinée. Ces contraintes qui se manifestent indépendamment de notre volonté, nous les sous-estimons volontairement –par optimisme ou parce que cela nous arrange de penser que cette fois, tout est sous contrôle.

La solution serait assez simple: ne pas penser que la tâche à effectuer est unique en son genre permet de s'appuyer sur les expériences passées et de mieux estimer le temps nécessaire pour la mener à son terme.

Newsletters

Noël peut être un enfer pour les jeunes mères, voici comment l'éviter

Noël peut être un enfer pour les jeunes mères, voici comment l'éviter

Si cette année, vous comptez parmi vos proches une femme qui vient d'accoucher, vous entrez dans une zone sensible.

Comme de l'eau sur les plumes d'un canard

Comme de l'eau sur les plumes d'un canard

Dans une interview récente, la chroniqueuse et poétesse Kiyémis recommandait la lecture de la poétesse américaine contemporaine Nayyirah Waheed, et notamment les vers suivants: ...

La Nouvelle-Zélande aussi est confrontée à une paralysie des transports

La Nouvelle-Zélande aussi est confrontée à une paralysie des transports

La principale compagnie de bus d'Auckland a suspendu 800 chauffeurs grévistes, perturbant les déplacements de milliers de personnes. Cette situation pourrait durer jusqu'à Noël.

Newsletters