Monde

Sarah Palin invoque Dieu pour son antisèche

Temps de lecture : 2 min

Vendredi 5 mars, au cours d'une soirée caritative pour lever des fonds pour l'organisation anti-avortement Right to Life dans l'Ohio, l'ex-gouverneur de l'Alaska Sarah Palin a de nouveau défendu les notes qu'elle avait écrites sur sa main lors d'une convention du mouvement Tea Party le mois dernier. Elle a reconnu qu'elle n'avait pas à l'époque de bonne réponse à apporter aux médias et aux démocrates, qui s'étaient quelque peu moqués d'elle, mais qu'elle en a aujourd'hui une: Dieu aussi l'a fait.

Sur une vidéo de la soirée mise sur le site de partage de vidéo YouTube, on peut en effet entendre Palin dire:

Je n'avais pas de bonne raison à ce moment parce que cette polémique me semblait ridicule. Mais l'autre jour, quelqu'un m'a envoyé Isaiah 49 :16, et vous devez y jeter un coup d'œil en rentrant chez vous ce soir. Avant même que vous rentriez chez vous, je vais vous dire ce qu'il y est écrit: «J'ai écrit ton nom sur la paume de ma main pour me souvenir de toi.» Je me suis dit: «Ok, je suis en bonne compagnie ici.»

Selon le Washington Post, le gouverneur de l'Alaska a rajouté: «Si c'était bon pour Dieu, de gribouiller sur sa main, alors c'est bon pour moi, pour nous.»

[Lire l'article complet sur washingtonpost.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Capture d'écran de YouTube

Newsletters

En Haïti, l'évangélisation entrave les droits des LGBT+

En Haïti, l'évangélisation entrave les droits des LGBT+

L'association Kouraj est l'une des rares dans le pays à défendre la voix des minorités sexuelles et à lutter contre l'homophobie et la transphobie.

Après l'assassinat du général iranien, un effet papillon encore invisible

Après l'assassinat du général iranien, un effet papillon encore invisible

La nature et l'ampleur des contrecoups de la liquidation d'un individu à court terme sont imprévisibles.

Un rassemblement pro-armes fait craindre aux autorités un nouveau Charlottesville

Un rassemblement pro-armes fait craindre aux autorités un nouveau Charlottesville

Plusieurs milliers de personnes sont attendues à Richmond, en Virginie, l’ancienne capitale de la Confédération.

Newsletters