Société / Monde

En Inde, pour empêcher ses étudiants de tricher, une université leur demande de se mettre un carton sur la tête

Temps de lecture : 2 min

Une mesure un peu excessive ?

«Thinking inside the box  | David Goehring via Flickr CC License by
«Thinking inside the box | David Goehring via Flickr CC License by

Nous connaissons tous des méthodes de triche aux examens, ingénieuses ou non: l'anti-sèche dans la trousse, les réponses écrites sur le bras, le téléphone planqué sur les genoux... Et le truc le plus vieux du monde: copier sur son voisin. Pour éviter les yeux baladeurs, en Inde, on prend des mesures drastiques. Comme le rapporte le Times of India, l'université de Bhagat a demandé à ses élèves d'enfiler un carton sur leur tête.

Rassurez-vous, la face du carton côté visage était ouvert... Utile pour voir sa copie (et, accessoirement, pour respirer).

Rapidement, des photos de cette salle d'examen de chimie ont fuité sur les réseaux sociaux. Rapidement aussi, les autorités régionales ont réagi, qualifiant cette méthode d'«inhumaine». Des sanctions ont été engagées contre l'établissement.

L'un des directeurs de Bhagat, MB Sateesh, a tenté de se justifier: «Nous avons instauré cette idée pour limiter la triche, pas pour harceler les étudiants. Il s'agit d'une simple expérimentation.» D'ailleurs, il assure que les élèves étaient «consentants», note la BBC. La preuve, poursuit-il: «Vous pouvez voir sur les photos que certains étudiants n'en portaient pas [des cartons]. D'autres les ont retirés au bout de quinze minutes, d'autres encore au bout de vingt minutes, et nous avons nous-mêmes demandé à tout le monde de les enlever après une heure d'examen.»

Et parce qu'il faut tout de même rendre à César ce qui appartient à César, l'université a confié s'être inspirée d'une méthode qu'elle avait observée ailleurs -à Bombay, selon la BBC. Ou peut-être au Mexique, où des photos d'une salle d'examen remplie d'étudiants à la tête de carton avait également fuité début septembre.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Mais la question qui reste en suspens est la suivante: cette technique est-elle efficace?

Newsletters

Mais de quoi parlent les femmes pour rester si longtemps au téléphone?

Mais de quoi parlent les femmes pour rester si longtemps au téléphone?

[BLOG You Will Never Hate Alone] Mes conversations téléphoniques durent trois minutes. Celles de ma femme, trois heures.

À Calais, le retrait d'un gros donateur met en difficulté les associations d'aide aux migrants

À Calais, le retrait d'un gros donateur met en difficulté les associations d'aide aux migrants

​​​​​​​Le fonds britannique Choose Love a retiré ses financements à sept organisations calaisiennes. En charge des personnes exilées, certaines se retrouvent plongées dans l'incertitude, avec l'impératif de trouver d'autres sources d'argent.

À qui profitent les bullshit jobs?

À qui profitent les bullshit jobs?

Au fond, si le marché récompensait véritablement l'efficience, les tâches inutiles devraient disparaître naturellement. Non?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio