Boire & manger / Société

Vendre des cafards sur eBay, une entreprise lucrative

Temps de lecture : 2 min

Mettre fin à une invasion de cafards dans sa maison est une plaie. Mais certaines personnes en élèvent volontairement sous leur toit.

Avec un peu de patience et de prudence, transformer son garage en élevage d'insectes pour les revendre ensuite peut rapporter gros. | Republica via Pixabay
Avec un peu de patience et de prudence, transformer son garage en élevage d'insectes pour les revendre ensuite peut rapporter gros. | Republica via Pixabay

«Choisissez n'importe quel insecte populaire dans le commerce des reptiles pour la nourriture, prenez quinze minutes pour vous informer sur leur reproduction, vendez-les sur eBay au prix du marché Voilà le conseil donné par un utilisateur de Reddit pour arrondir ses fins de mois facilement.

Max Stafford, 48 ans, s'est lancé dans le business. Six millions de vers de farine vivent sous le même toit que lui dans la région du Nord-Ouest Pacifique aux États-Unis. Nourrir les oiseaux et les reptiles demande de l'organisation dans l'élevage et l'envoi de millions d'insectes vivants à travers le pays. Les vers de farine sont envoyés par paquet de 1.000, 5.000 voire 10.000 unités dans des emballages prévus pour résister aux aléas du transport et pour garantir la survie des insectes jusqu'à leur destination.

«Le profit est assez faible sur les vers de farine, mais quand on fait beaucoup de volume, c'est là que ça devient bon. À petite échelle, ce serait difficile», reconnaît Max Stafford. Il ajoute qu'il faut «acheter les sacs, le blé et les pommes de terre» pour les nourrir, mais aussi payer les frais eBay et PayPal ainsi que les boîtes de transport. «Pour ce qui est de prendre des vacances, c'est difficile», mais le jeu semble en valoir la chandelle.

Avant, Max Stafford élevait des poulets. Ses techniques commerciales sont restées les mêmes. Par exemple, il a créé des noms de magasins différents pour toucher une plus grande clientèle. «J'en ai un qui est amusant et amical, j'en ai un qui porte le nom de Average Joe, ils servent tous une clientèle différente», explique-t-il. Naturellement, ses différent·es client·es n'imaginent pas que tous les vers proviennent du même endroit.

Les cafards discoïdes, une affaire rentable

De l'autre côté des États-Unis, Mel et Chris Adams se sont spécialisés dans les cafards discoïdes. Dans leur ferme en Floride, le couple a assez de place pour se dédier entièrement à l'élevage et l'envoi de cafards depuis le début de l'année 2019. Avec le plus petit paquet vendu à 25 dollars, leur marge est d'environ 12 dollas. De quoi obtenir un chiffre d'affaires à cinq chiffres pour la jeune entreprise.

Chris pense que la clientèle est séduite par la bonne qualité des cafards et par son expérience de propriétaire de dragons barbus (des iguanes populaires chez les amateurs et amatrices de reptiles). Il reproche aux entreprises de vendre des grillons et des vers «produits en série» et avec «beaucoup de parasites» qui peuvent rendre les iguanes malades et met en avant la qualité de ses propres cafards.

Le producteur met également en garde celles et ceux tentés d'imiter son entreprise: cela prend des mois pour comprendre et maîtriser le cycle de vie et la reproduction de l'insecte choisi. Il relate notamment des cas d'éleveurs inexpérimentés qui vendaient des animaux morts ou malades. Attention également à ne pas laisser les cafards s'échapper et infester la maison de l'éleveur ou éleveuse imprudente.

Newsletters

Enfin, le céleri a sa rave-party

Enfin, le céleri a sa rave-party

Ce plat-là, cette façon de cuisiner ce légume, n'a jamais surgi dans l'esprit de nos ancêtres. Tout était là pour l'inventer mais personne n'y a pensé.

Les producteurs d'insectes français s'impatientent

Les producteurs d'insectes français s'impatientent

La Commission européenne devrait délivrer les premières autorisations de commercialisation début 2020. D'ici là, la filière tricolore dénonce la concurrence déloyale des voisins européens.

Avoir des enfants change le rapport à l'alcool

Avoir des enfants change le rapport à l'alcool

Devenir parent, c'est parfois arrêter de boire (ou limiter fortement sa consommation). Sans forcément l'avoir prémédité.

Newsletters