Une rentrée 2019 sous le signe des arts lyriques à l’Opéra-Comique
Culture

Une rentrée 2019 sous le signe des arts lyriques à l’Opéra-Comique

Temps de lecture : 3 min
Slate.fr

En cet automne, (re)découvrez une scène historique de la capitale qui met à l’honneur le répertoire lyrique français tout en faisant la part belle à la création contemporaine et aux innovations artistiques.

Cette rentrée, c’est décidé: finies les soirées avachi.e face à votre téléphone, en tête-à-tête avec Instagram, et place aux sorties culturelles! Seulement voilà, face à la foisonnante programmation parisienne, il parfois est difficile de faire votre choix, et bien tentant de retourner à votre canapé.

En cet automne 2019, Slate.fr vous facilite la tâche et vous propose de (re)découvrir l’Opéra-Comique, une scène historique de la capitale qui met à l’honneur le répertoire lyrique français tout en faisant la part belle à la création contemporaine et aux innovations artistiques. Et si vous craignez d’y laisser vos économies, soyez rassuré.e: le prestigieux établissement s’engage tout particulièrement en faveur des jeunes et des familles mélomanes.

Un lieu chargé d’histoire

Se rendre à l’Opéra-Comique est en soi un premier voyage. Tout d’abord au coeur du Paris artistique, puisque le théâtre national est situé dans le deuxième arrondissement, à deux pas de l’Opéra Garnier et de la Comédie-Française (desservi par les lignes 3, 8 et 9 du métro et le RER A). Mais surtout, c’est une immersion au sein d’un lieu historique de la scène lyrique.

Inaugurée en 1783 et dernièrement restaurée en 2016, la salle Favart construite «à la française» accueille jusqu’à 1 200 spectateurs qui prennent place sous son plafond peint par Benjamin-Constant. Le patrimoine de l’Opéra-Comique est également immatériel: depuis sa création en 1714, l’Opéra-Comique a vu naître des monuments du répertoire français comme Carmen de Georges Bizet ou Pelléas et Mélisande de Claude Debussy.

Mais cet héritage n’empêche pas l’Opéra-Comique du XXIème siècle d’ouvrir grand ses portes à la modernité. Sur Instagram ou YouTube, les coulisses de la salle Favart comme les instantanés des représentations à venir constituent une véritable scène numérique, accessible à tous les passionnées des arts lyriques.

Au coeur de la création contemporaine

Vous rendre à l’Opéra-Comique n’est en aucun cas gage de fous rires à répétition - l’opéra comique désigne un type de répertoire où le chant se mêle à la parole - mais nul doute que vous serez assailli.e.s par une foule d’émotions au fil des représentations. Une des caractéristiques de l’établissement est, en effet, de mêler la richesse et l’exigence des arts lyriques à l’audace d’artistes contemporains issus des arts plastiques ou du théâtre.

Cette rentrée a été par exemple marquée par L’Inondation, une création originale du metteur en scène Joël Pommerat et du compositeur Francesco Filidei. Et durant l’année 2020 se succéderont les jeunes et brillants metteurs en scène Thomas Jolly qui présente Macbeth Underworld de Pascal Dusapin et Jeanne Candel qui monte Hippolyte et Aricie de Rameau. L’occasion de réviser vos classiques tout en appréciant les prises de risques!

Sortir des sentiers battus

Si vous vous représentez l’Opéra-Comique comme un lieu inaccessible et compassé, réservé à une élite grisonnante, détrompez-vous! En plus des spectacles dans la salle Favart, l’Opéra-Comique propose des événements insolites comme des apéritifs lyriques, véritables cabarets musicaux et festifs et des rendez-vous à l’heure du déjeuner pour se délecter d’airs d’opérette ou d’opéra.

Le théâtre est investi par une troupe d’artistes, un atelier de confection de costumes et même une Maîtrise populaire d’enfants et adolescents qui s’initient au quotidien aux arts lyriques et à la pratique instrumentale. Un espace vivant et ouvert sur le monde qui a pour visée d’être accessible à un maximum de spectateurs et de constituer une véritable communauté de jeunes mélomanes.

Dans cette optique, l’Opéra-Comique propose des abonnements et des réductions avantageuses en faveur des moins de 35 ans, des demandeurs d’emploi ou des bénéficiaires des minima sociaux. Vous pouvez ainsi découvrir la saison 2020 pour des prix allant de 6 à 145 euros.

Quant au jeune public, il est également le bienvenu avec des manifestations dédiées tout au long de l’année comme Mon premier Festival d’Opéra (25 € pour les adultes, 12 € pour les enfants de moins de 18 ans), qui inclut une journée gratuite à l’intention des familles. Ou encore un concert de chansigne par la Maîtrise populaire qui allie chant et langue des signes.

A vos marques, prêts, chantez !

Crédit photo: Stéfan Brion - Visuel saison: ©Julia Lamoureux / Opéra Comique

Programme

Programme

«Les Enfants d'Isadora» ou le cinéma qui danse

«Les Enfants d'Isadora» ou le cinéma qui danse

Autour d'un solo composé par Isadora Duncan il y a un siècle, le film de Damien Manivel déploie au présent un très bel ensemble d'émotions dont la quête de beauté illumine le quotidien.

En Chine, Macron a joué la carte du soft power

En Chine, Macron a joué la carte du soft power

Entouré de personnalités du monde artistique, le président a profité de son séjour à Shanghai puis Pékin pour concrétiser un certain nombre de partenariats entre institutions françaises et chinoises.

Newsletters