Santé / Sports

Les athlètes britanniques devront savoir se laver les mains pour Tokyo 2020

Temps de lecture : 2 min

Une mauvaise hygiène peut compromettre leurs chances aux Jeux olympiques.

L'English Institute of Sport recommande aux athlètes d'utiliser SureWash, un programme d'entraînement en ligne pensé pour les professionnel·les du service de santé national. | Curology via Unsplash
L'English Institute of Sport recommande aux athlètes d'utiliser SureWash, un programme d'entraînement en ligne pensé pour les professionnel·les du service de santé national. | Curology via Unsplash

Les maladies respiratoires, y compris la toux et le rhume, sont les causes principales de journées d'entraînement perdues pour les athlètes de haut niveau. Une recherche sur leur santé respiratoire a été lancée en 2018 par l'English Institute of Sport (EIS), en partenariat avec l'Imperial College London, en réponse à des données de 2017 indiquant que, sur une période de deux ans, jusqu'à 5.800 jours d'entraînement ont été gâchés par des maladies respiratoires. C'est pourquoi les athlètes britanniques doivent apprendre à bien se laver les mains avant les Jeux olympiques et paralympiques de 2020 à Tokyo.

«Quand on regarde tous les athlètes qui se rendent aux Jeux et les problèmes qui compromettent vraiment leurs chances ou leur posent problème, on trouve presque toujours en tête de liste les problèmes respiratoires avec infection», déclare le Dr. James Hull, médecin respiratoire consultant à l'hôpital Royal Brompton et un des chercheurs principaux de l'étude.

L'équipe de recherche voulait détecter les déclencheurs potentiels des maladies respiratoires, comme le manque de sommeil et le stress psychologique, et réduire les risques liés à des actions que les athlètes ne peuvent éviter, comme voyager dans des espaces confinés ou serrer les mains de beaucoup d'inconnu·es.

Une formation en ligne

L'English Institute of Sport recommande aux athlètes d'utiliser SureWash, un programme d'entraînement en ligne pensé pour les professionnel·les du service de santé national. «Nous travaillons avec la grande majorité des sports olympiques et paralympiques à l'élaboration de techniques efficaces de lavage des mains en vue des Jeux de Tokyo, qui comprennent des outils tels que le système d'entraînement SureWash et les boîtes à lumière UV», explique Craig Ranson, directeur de la santé des athlètes à l'EIS, avant d'ajouter: «C'est extrêmement important étant donné que les maladies respiratoires et gastro-intestinales sont deux des plus grandes menaces pour la santé des athlètes en matière de préparation et de performance.»

SureWash est simple d'utilisation. Il suffit de suivre une vidéo et d'appliquer les étapes du lavage des mains de l'Organisation mondiale de la santé. L'exercice permet de former les personnes et de les noter sur leur capacité à réaliser les différentes étapes, puis à s'en souvenir.

«Cela semble relativement facile à dire, mais la plupart des gens ne savent pas comment se laver les mains correctement. Étant donné que la plupart des virus respiratoires sont exposés et ensuite partagés par contact, c'est d'une importance vitale», précise James Hull.

Newsletters

Pour éviter le burn-out, les jeunes généralistes repensent leurs conditions de travail

Pour éviter le burn-out, les jeunes généralistes repensent leurs conditions de travail

Le corps médical n'est pas à l'abri du syndrome d'épuisement professionnel, bien au contraire. Sensibilisée au sujet, la nouvelle génération de médecins tente de se démarquer des précédentes.

La phobie des trous enfin expliquée

La phobie des trous enfin expliquée

La trypophobie serait due à une réaction de dégoût instinctive liée à des maladies.

Enceinte et malade, j'ai été traitée comme une hystérique

Enceinte et malade, j'ai été traitée comme une hystérique

L'hyperémèse gravidique, cette maladie qui provoque des vomissements incoercibles pendant la grossesse, peut se soigner. Mais pour ça, il faudrait écouter les femmes qui en souffrent.

Newsletters