Politique

Sylvie Goulard écartée de la Commission européenne: la double humiliation

Temps de lecture : 2 min

Le choix d'Emmanuel Macron était par avance très risqué.

Sylvie Goulard, la candidate d'Emmanuel Macron pour sièger dans la future Commission européenne, a été rejetée. «C'est une défaite politique importante», commente Jean-Marie Colombani, directeur de Slate.fr, qui explique que la fragilité politique de Sylvie Goulard a permis à des parlementaires européen·nes de prendre leur revanche après la nomination d'Ursula von der Leyen à la tête de la Commission.

Ce sujet et celui de l'attaque à la Préfecture de police sont débattus cette semaine dans «Politique», par Virginie Le Gay, cheffe-adjointe du service politique de Paris Match, Roland Cayrol, directeur de recherche au Cevipof et Pierre Jacquemin, rédacteur en chef de la revue Regards.

Retrouvez «Politique» tous les jeudis à 16h10 sur France 24 et les vendredis après-midi sur Slate.fr.

Newsletters

Vouloir réformer tous les régimes de retraite, c'est s'exposer à toutes les colères

Vouloir réformer tous les régimes de retraite, c'est s'exposer à toutes les colères

La grande réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron a un défaut majeur: son ambition. Elle touche tout le monde et fait donc des perdant·es dans beaucoup de catégories sociales.

La démocratie sociale, l'autre victime de la réforme des retraites

La démocratie sociale, l'autre victime de la réforme des retraites

La gouvernance du nouveau régime universel de retraite remet en question le rôle des partenaires sociaux, essentiellement réduit à une fonction de conseil et d'appui technique.

Retrait·e

Retrait·e

Newsletters