Parents & enfants / Monde

Au Rwanda, l'amour des pères peut réduire la pauvreté

Temps de lecture : 2 min

En matière infantile, les programmes sociaux sont presque toujours centrés sur les mères. Le Rwanda ouvre une nouvelle voie.

Les scientifiques commencent à comprendre le rôle important que les pères peuvent jouer dans le développement de leurs enfants. | Bill Wegener via Unsplash
Les scientifiques commencent à comprendre le rôle important que les pères peuvent jouer dans le développement de leurs enfants. | Bill Wegener via Unsplash

Au Rwanda, les hommes «sont davantage perçus comme une menace que comme un soutien pour les enfants», regrette Gary Barker, président de Promundo, un organisme à but non lucratif.

Dans un sondage mené en 2010, 57% des femmes rwandaises ont déclaré que leur partenaire était violent avec elles. Pour un enfant, grandir dans un foyer où règne la brutalité et être témoin de violences conjugales engendre une énorme pression émotionnelle. Cette «expérience d'enfance défavorable» peut entraîner de futurs problèmes mentaux et physiques.

Le Rwanda a subi il y a vingt-cinq ans un génocide qui a traumatisé de nombreuses personnes. Le pays a désormais pour objectif de placer les enfants et les familles au centre de ses politiques de développement, avec une attention particulière apportée à l'éducation des parents pour qu'ils prennent mieux soin de leurs enfants.

«Investir dans la petite enfance est la meilleure façon d'investir dans l'avenir», estime Freya Zaninka Declercq, cheffe de département au Programme national rwandais de développement de la petite enfance. Les buts principaux: réduire la malnutrition et les problèmes de retard de croissance.

Résultats prometteurs

Lancé par une équipe de représentant·es du gouvernement, d'organismes à but non lucratif et d'universitaires, le programme Sugira Muryango vise en particulier à aider les pères des ménages les plus pauvres avec des enfants de moins de 3 ans à devenir des aidants plus coopératifs dans leur foyer. En améliorant les relations familiales, le groupe espère réduire la violence, soutenir le développement des enfants et réduire la pauvreté au Rwanda.

Le programme a donné des résultats prometteurs en matière d'accroissement de l'engagement des deux parents dans l'éducation des enfants, de réduction des méthodes de discipline violentes et d'amélioration des pratiques de nutrition, d'hygiène ainsi que d'assainissement au sein des foyers.

Les politiques et les programmes sociaux visant à aider les enfants et les familles pauvres sont presque toujours centrés sur les mères. Mais les scientifiques commencent à comprendre le rôle important que les pères peuvent jouer dans le développement de leurs enfants.

Lorsque les bébés sont privés d'interactions avec des adultes aimants et attentionnés, ou exposés à la négligence et aux abus, il n'est pas rare que leur système immunitaire et leur cerveau ne se développent pas correctement.


Fidèle Rutayisire, directeur exécutif du Rwanda Men's Resource Centre, explique que «dans la culture rwandaise, nous avons de bonnes pratiques parentales, mais aussi des normes culturelles négatives. Alors maintenant, nous essayons de les remettre en question et de les transformer afin de changer peu à peu les normes culturelles et notre société patriarcale».

Newsletters

La France pourrait rendre le congé paternité obligatoire, mais elle ne le veut pas

La France pourrait rendre le congé paternité obligatoire, mais elle ne le veut pas

Malgré les recommandations de l'administration, le gouvernement ne semble pas disposé à aligner le congé paternité sur la durée du congé maternité post-natal et à l'imposer à tous les pères.

J'aime plus ma belle-mère que ma propre mère et ça me pose un problème

J'aime plus ma belle-mère que ma propre mère et ça me pose un problème

«Avec ma mère, ça a toujours été très conflictuel. Étant aujourd'hui une mère, je ne souhaite pas éduquer ma fille comme ça. Mon conjoint a été éduqué d'une toute autre façon par ses parents, une façon très bienveillante. J'ai rencontré sa mère, j...

Connaître ses droits dans un monde injuste, est-ce vraiment éducatif?

Connaître ses droits dans un monde injuste, est-ce vraiment éducatif?

La Convention internationale des droits de l'enfant a 30 ans et la France peine à remplir ses objectifs.

Newsletters