Sciences

On sait à peu près quel goût avait la viande de dinosaure

Temps de lecture : 2 min

Et ce n'est pas vraiment celui du poulet.

Les scientifiques ont réussi à créer un dinosaure en laboratoire. | Adam Muise via Unsplash
Les scientifiques ont réussi à créer un dinosaure en laboratoire. | Adam Muise via Unsplash

Les êtres humains n'ont jamais eu l'opportunité de savoir si les dinosaures étaient délicieux ou peu ragoûtants, mais des travaux de recherche ont permis de se faire une idée de la saveur qu'ils avaient grâce à une manipulation scientifique d'oiseaux.

Les oiseaux de notre époque sont des descendants des dinosaures. Ils ont évolué depuis des millions d'années et ont perdu leurs dents, qui se sont transformées en bec. Des scientifiques de Yale et de Harvard ont réussi, dans le cadre d'une étude, à modifier des embryons de poulet afin d'y faire pousser un museau de vélociraptor plutôt qu'un bec.

«Jusqu'à très tard dans le développement, le corps d'un oiseau ne ressemble pas à un corps d'oiseau, mais plutôt à celui d'un dinosaure. Il s'avère que bien que cela explique la petite taille du visage, cela n'explique pas la poussée démesurée du bec», a déclaré Bhart-Anjan Bhullar, professeur adjoint de paléontologie et de zoologie vertébrée à Yale et auteur principal de l'étude.

Ses recherches ont révélé que la forme éventuelle du bec serait causée par un ensemble de gènes au milieu du visage des oiseaux, indiquant à leur corps de se former vers l'extérieur. Bhart-Anjan Bhullar et son équipe ont retiré cette zone spécifique aux oiseaux du visage des poulets, pour reproduire l'activité moléculaire de leurs premiers ancêtres. Les scientifiques ont ensuite laissé les embryons grandir, ce qui a donné naissance à un crâne hybride de raptor-poulet.

«Lorsque j'ai affecté les gènes antérieurs, les gènes postérieurs ont été détournés vers un gène plus semblable à celui d'un reptile. Ce que nous avions fait, c'était un retour en arrière expérimental de l'évolution pour ressusciter cette forme qui n'avait pas vraiment été vue sur Terre depuis des millions d'années», a expliqué Bhart-Anjan Bhullar, qui a donc créé une sorte de dinosaure en laboratoire.

Saveur variable

D'après le professeur Bhullar, les dinosaures étaient des animaux forts et redoutables ayant plutôt un goût d'oiseaux de proie, comme les faucons ou les aigles. La viande de faucon aurait un goût semblable à de la dinde.

Alors, le dinosaure aurait-il un goût de poulet? Eh bien pas vraiment, car la saveur de n'importe quelle viande est affectée par la composition musculaire de l'animal et par ce qu'il mange. Un rapace qui se déplace à grande vitesse a besoin de fibres musculaires rapides, qui sont associées à la viande blanche, mais tous les dinosaures n'étaient pas semblables aux rapaces.

«Les choses qui ont survécu à la grande extinction étaient celles qui pouvaient survivre sur presque n'importe quoi. Les oiseaux qui ont survécu étaient donc ces petites créatures ternes, probablement pas si brillantes –comme un poulet», a précisé Bhullar.

Selon une étude publiée en 2007 dans Science, certaines séquences de protéines d'un fossile de tyrannosaure ressemblaient beaucoup à celles observables chez un poulet.

Slate.fr

Newsletters

Un séjour dans l'espace affecte différemment les femmes et les hommes

Un séjour dans l'espace affecte différemment les femmes et les hommes

Pression artérielle, maladies, vision trouble: les effets ressentis loin de la Terre varient selon le sexe.

Le monde est petit et ce n'est pas qu'une impression

Le monde est petit et ce n'est pas qu'une impression

Une scientifique revient sur les théories du réseau adaptées à l'heure d'internet.

Abdus Salam, premier prix Nobel musulman, renié par le Pakistan

Abdus Salam, premier prix Nobel musulman, renié par le Pakistan

Le scientifique pakistanais a contribué à la découverte majeure du boson de Higgs. Mais dans son pays d'origine, rares sont les personnes qui lui rendent hommage.

Newsletters