Santé / Monde

Le monde comptera 250 millions d'enfants obèses d'ici à 2030

Temps de lecture : 2 min

Les gouvernements ne fournissent pas l'effort nécessaire pour endiguer la hausse des taux d'obésité infantile.

Les enfants obèses sont susceptibles de développer à l’âge adulte de graves problèmes de santé qui écourteront leur vie, comme des maladies cardiaques et le diabète de type 2. | Yunmai via Unsplash
Les enfants obèses sont susceptibles de développer à l’âge adulte de graves problèmes de santé qui écourteront leur vie, comme des maladies cardiaques et le diabète de type 2. | Yunmai via Unsplash

L'obésité infantile a commencé à augmenter au milieu des années 1980. Actuellement, le nombre d'enfants qui en sont atteints dans le monde s'élève à 150 millions et il devrait atteindre 250 millions d'ici à 2030.

Selon les données communiquées au Guardian par la Fédération mondiale contre l'obésité, celle qui touche les enfants augmente à vitesse galopante car les gouvernements ne fournissent pas assez d'efforts pour préserver la santé des plus jeunes. Ajoutez à cela la commercialisation incitative à laquelle se livre l'industrie de la malbouffe et qui se répand au monde entier, et vous obtenez le cocktail idéal pour favoriser le surpoids des plus jeunes. La hausse de l'obésité infantile ne dépend pas d'un facteur unique. L'augmentation du nombre d'aliments prêts-à-manger, du temps passé sur les écrans, ainsi que la généralisation des transports responsables de la réduction de l'activité physique ont chacun leur rôle à jouer dans la prise de poids.

Seul un pays sur dix a 50% de chances d'atteindre l'objectif fixé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) d'enrayer la multiplication du nombre de cas d'obésité infantile entre 2010 et 2025.

Selon la Fédération mondiale contre l'obésité, qui a compilé les données du premier Atlas de l'obésité infantile, 156 des 191 pays étudiés ont moins de 10% de chances d'atteindre cet objectif. D'après Donna Ryan, présidente de la Fédération, et Johanna Ralston, sa directrice générale, dans un appel à l'action publié dans l'Atlas, «l'augmentation continue de l'obésité infantile submergera les services de santé de nombreux pays. Cette augmentation témoigne de l'incapacité critique des gouvernements à respecter et à protéger les droits de nos enfants à une bonne santé». Les enfants obèses sont susceptibles de développer à l'âge adulte de graves problèmes de santé qui écourteront leur vie, comme des maladies cardiaques ou le diabète de type 2.

Un problème mondial

L'obésité touche autant les pays riches que les pays pauvres. D'ici à 2030, il y aura près de 62 millions d'enfants obèses âgés de 5 à 19 ans en Chine, 27 millions en Inde et 17 millions aux États-Unis. La République démocratique du Congo comptera 2,4 millions d'enfants obèses, et la Tanzanie et le Vietnam en dénombreront 2 millions chacun. L'Ukraine possède actuellement le plus fort pourcentage de nourrissons en surpoids, soit 26%. Dans les îles Cook, 40,7% des enfants âgés de 5 à 19 ans sont obèses.

Les gouvernements agissent lentement ou pas du tout. Les questions sanitaires se heurtent à la résistance que leur opposent les gouvernements dès lors qu'il faut se mêler des affaires des intérêts commerciaux, a affirmé Tim Lobstein, directeur politique de la Fédération mondiale contre l'obésité, et l'un des auteurs du rapport. «Ce que nous voyons, c'est une marée montante qui n'a pas été suffisamment prise en compte par les responsables politiques, a-t-il ajouté. Dans de nombreux pays, les services de santé ne parviendront pas à faire face à la situation. Ne rien faire coûtera beaucoup plus cher que d'intervenir de manière sérieuse sur le marché afin de réduire la commercialisation mondiale des boissons gazeuses et des aliments ultra-transformés.»

Newsletters

C'est le son de la police: le bruit aussi peut être une arme

C'est le son de la police: le bruit aussi peut être une arme

Aux États-Unis, l'usage des armes sonores employées contre les manifestant·es s'est largement répandu ces derniers mois, dans le contexte des rassemblements pour George Floyd.

Pour comprendre comment la Suède a réagi au Covid-19, il faut se pencher sur sa Constitution

Pour comprendre comment la Suède a réagi au Covid-19, il faut se pencher sur sa Constitution

L'approche suédoise pour lutter contre la propagation du virus a fait figure d'exception en Europe. Le cadre législatif spécifique du pays serait à l'origine de cette réponse politique.

«Nous nous câlinons la nuit lorsque la maison dort»

«Nous nous câlinons la nuit lorsque la maison dort»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Yaël, qui vit une histoire cachée avec le fils de la compagne de son père.

Newsletters