Politique / Santé

«Quand j'écoute Agnès Buzyn, je ne suis pas rassuré», affirme David Belliard

Temps de lecture : 2 min

Le candidat EELV à la mairie de Paris était l’invité de «L'Instant politique». Il a commenté l'incendie de Rouen et évoqué son projet pour les élections municipales.

David Belliard sur le plateau de «L'Instant politique», le 2 octobre 2019. | Capture via France Info
David Belliard sur le plateau de «L'Instant politique», le 2 octobre 2019. | Capture via France Info

David Belliard, candidat EELV à la mairie de Paris en 2020, était l’invité de l’émission «L'Instant politique» de France Info. Interrogé sur l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen et notamment par rapport à la déclaration d’Agnès Buzyn qui affirme que les «premiers éléments sur les toxiques les plus dangereux sont rassurants», David Belliard répond: «Quand j’écoute Agnès Buzin, je ne suis pas rassuré».

Il regrette que nous n’ayons «pas encore aujourd’hui un bilan complet sur les risques qui sont à la fois les risques environnementaux et les risques sanitaires pour la santé des populations.» Il pointe également du doigt le manque de préparation pour réagir en cas de catastrophe, notamment de la part de l’État.

Concernant les élections municipales qui approchent, David Belliard et EELV proposent «une ville qui est plus verte, une ville où il y a moins de voitures, une ville qui est adaptée à un sujet majeur pour les métropoles et le monde entier: les dérèglements climatiques.» Quant à la question d’une éventuelle alliance avec la candidate sortante Anne Hidalgo ou Cédric Villani, il rappelle que rien n’est automatique et que «c’est d’abord le projet [écologiste]» qui l’intéresse.

Enfin, Slate.fr lui à demandé s’il fallait une place Jacques Chirac à Paris. Belliard répond simplement: «Il faut prendre de la hauteur. Jacques Chirac a été un maire de Paris important. Il a incarné la ville. Il a incarné la France. Il est important que Paris se souvienne de sa mémoire.»

Slate est partenaire de L'Instant politique, sur la chaîne France Info, tous les jours à 11h20

Newsletters

La farce tranquille

La farce tranquille

Commission d'enquête du Sénat: autoportraits de Bolloré et Arnault en bienfaiteurs ingénus

Commission d'enquête du Sénat: autoportraits de Bolloré et Arnault en bienfaiteurs ingénus

Auditionnés comme d'autres patrons de presse, les deux milliardaires ont principalement esquivé les questions essentielles, se présentant comme des anges gardiens connaissant mal le milieu des médias.

Avec l'intervention d'Anna Mouglalis, la Primaire populaire finit de discréditer la gauche

Avec l'intervention d'Anna Mouglalis, la Primaire populaire finit de discréditer la gauche

[Chronique #36] Primaire pour l'union ou prime à la division?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio