Politique / Santé

«Quand j'écoute Agnès Buzyn, je ne suis pas rassuré», affirme David Belliard

Temps de lecture : 2 min

Le candidat EELV à la mairie de Paris était l’invité de «L'Instant politique». Il a commenté l'incendie de Rouen et évoqué son projet pour les élections municipales.

David Belliard sur le plateau de «L'Instant politique», le 2 octobre 2019. | Capture via France Info
David Belliard sur le plateau de «L'Instant politique», le 2 octobre 2019. | Capture via France Info

David Belliard, candidat EELV à la mairie de Paris en 2020, était l’invité de l’émission «L'Instant politique» de France Info. Interrogé sur l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen et notamment par rapport à la déclaration d’Agnès Buzyn qui affirme que les «premiers éléments sur les toxiques les plus dangereux sont rassurants», David Belliard répond: «Quand j’écoute Agnès Buzin, je ne suis pas rassuré».

Il regrette que nous n’ayons «pas encore aujourd’hui un bilan complet sur les risques qui sont à la fois les risques environnementaux et les risques sanitaires pour la santé des populations.» Il pointe également du doigt le manque de préparation pour réagir en cas de catastrophe, notamment de la part de l’État.

Concernant les élections municipales qui approchent, David Belliard et EELV proposent «une ville qui est plus verte, une ville où il y a moins de voitures, une ville qui est adaptée à un sujet majeur pour les métropoles et le monde entier: les dérèglements climatiques.» Quant à la question d’une éventuelle alliance avec la candidate sortante Anne Hidalgo ou Cédric Villani, il rappelle que rien n’est automatique et que «c’est d’abord le projet [écologiste]» qui l’intéresse.

Enfin, Slate.fr lui à demandé s’il fallait une place Jacques Chirac à Paris. Belliard répond simplement: «Il faut prendre de la hauteur. Jacques Chirac a été un maire de Paris important. Il a incarné la ville. Il a incarné la France. Il est important que Paris se souvienne de sa mémoire.»

Slate est partenaire de L'Instant politique, sur la chaîne France Info, tous les jours à 11h20

Newsletters

Covid-19, la «giletjaunisation» de la crise

Covid-19, la «giletjaunisation» de la crise

Ce 27 mars, le dernier bilan de l'épidémie de Covid-19 en France fait état de 30.000 cas recensés pour près de 1.700 décès. Après presque deux semaines de confinement, le pays commence vraiment à s'inquiéter. Un sondage Ifop indique que...

Fallait-il une crise pour que l'on ouvre les yeux sur celles et ceux qui «sauvent des vies»?

Fallait-il une crise pour que l'on ouvre les yeux sur celles et ceux qui «sauvent des vies»?

Beaucoup ne semblent réaliser que maintenant combien notre vie collective repose sur l'addition de tâches qui paraissent mineures, mais sans lesquelles nous serions en danger sanitaire grave.

Quand le pouvoir est juste idiot

Quand le pouvoir est juste idiot

Les réactions politiques à la pandémie de coronavirus le prouvent: dans notre monde globalisé, la santé est loin d'être une priorité.

Newsletters