Égalités / Monde

Un Russe porte plainte contre Apple car son iPhone l'aurait rendu gay

Temps de lecture : 2 min

Le plaignant accuse le géant de la tech de l'avoir «enlisé dans des relations homosexuelles».

Dans sa plainte, D. Razumilov explique qu'il s'est «enlisé dans des relations homosexuelles» après avoir reçu soixante-neuf GayCoins sur une application de cryptomonnaie téléchargée sur son iPhone. | Free-Photos via Pixabay
Dans sa plainte, D. Razumilov explique qu'il s'est «enlisé dans des relations homosexuelles» après avoir reçu soixante-neuf GayCoins sur une application de cryptomonnaie téléchargée sur son iPhone. | Free-Photos via Pixabay

Un homme russe nommé D. Razumilov demande plus de 13.700 euros de dommages et intérêts à Apple, qu'il accuse de l'avoir poussé à devenir homosexuel. Sa plainte a été récemment déposée à Moscou et publiée sur le site d'une radio locale.

Razumilov y explique qu'il s'est «enlisé dans des relations homosexuelles» cet été après avoir reçu soixante-neuf GayCoins sur une application de cryptomonnaie téléchargée sur son iPhone. (Les GayCoins valent moins de 1,8 centime d'euros chacun). L'expéditeur mystérieux lui a envoyé un message en anglais l'invitant à «ne pas juger avant d'essayer».

«Je me suis dit: “Après tout, c'est vrai, comment puis-je juger avant d'essayer?”. J'ai donc décidé de goûter aux relations homosexuelles, a écrit Razumilov dans sa plainte. Depuis deux mois, je vis une relation avec une personne de même sexe et je ne peux pas en sortir. J'ai un petit ami et je ne sais pas comment l'expliquer à mes parents. Après avoir reçu le message mentionné ci-dessus, ma vie s'est détériorée. Elle ne sera plus jamais normale, comme avant.» Razumilov accuse Apple de l'avoir «manipulé», de l'avoir fait «souffrir moralement» et d'avoir «nuit à [sa] santé mentale».

«Propagande gay»

Si le plaignant a eu l'idée de poursuivre ainsi le fabricant de smartphones, c'est probablement parce que, en Russie, le gouvernement a imposé une théorie selon laquelle le simple fait de parler d'homosexualité revient à l'encourager, voire à l'imposer.

Depuis 2013, des lois interdisent la soi-disant «propagande gay», ce qui implique que n'importe quel site, journal ou radio qui communique à propos d'homosexualité, de façon neutre ou positive, est susceptible de se voir fermer par le gouvernement.

Newsletters

Les questions à se poser avant de «cancel» quelqu'un

Les questions à se poser avant de «cancel» quelqu'un

On est à un stade où il est évident qu'on sera tous et toutes un jour annulé·es. Alors avant de continuer, calmons-nous un peu, le temps de comprendre les enjeux.

La Nouvelle-Zélande s'apprête enfin à décriminaliser l'avortement

La Nouvelle-Zélande s'apprête enfin à décriminaliser l'avortement

Pourtant progressiste concernant les droits des femmes, le pays considère toujours l'IVG comme un crime. Une réforme est en cours d'examen au Parlement pour remédier à la situation.

Au Maghreb, des cafés réservés aux femmes font débat

Au Maghreb, des cafés réservés aux femmes font débat

Passer un moment à l'abri de la pression sociale, c'est la promesse faite aux clientes de ces établissements. Deux d'entre eux viennent d'ouvrir dans le nord du Maroc.

Newsletters