Monde

L'influence politique des séismes

Temps de lecture : 2 min

Les dernières élections chiliennes se sont tenues en janvier dernier, et ont été remportées par le candidat de droite Sebastián Piñera. C'est donc à lui que l'actuelle présidente de gauche Michelle Bachelet doit céder le pouvoir. Selon le New York Times, qui analyse l'influence que le séisme pourrait avoir sur la vie politique du pays, Bachelet craint que son héritage ne soit terni par la catastrophe.

Puisque Piñera a remporté l'élection, c'est bien que le pays a viré à droite. Mais pour le commentateur chilien Raúl Sohr Biss, la crise a encore accentué ce virage. Bachelet a fait appel à l'armée pour restaurer l'ordre, dans le chaos provoqué par le séisme. Et les soldats ont été acclamés.

«Quand vous voyez un pays, qui vécut jadis sous une dictature militaire [celle de Pinochet, ndlr] applaudir à la vue de troupes dans la rue, vous vous rendez compte qu'il y a eu une transformation politique radicale» explique Sohr.

Le commentateur souligne que c'était un séisme en 1972, au Nicaragua, qui avait fait lâcher prise aux Somoza, dynastie de dictateurs. Le séisme de 1985 au Mexique est aussi considéré comme le début de la fin du règne du Parti institutionnel révolutionnaire.

Lire l'article complet sur le New York Times

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Pelluhue, Chili, après le séisme, REUTERS/Ivan Alvarado

Slate.fr

Newsletters

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

Leurs parents veulent les préserver des violences du conflit qui touche la région.

La guerre Iran-Israël n'aura pas lieu (du moins pas tout de suite)

La guerre Iran-Israël n'aura pas lieu (du moins pas tout de suite)

Si l’escalade militaire entre Téhéran et Tel-Aviv sur le théâtre syrien est inédite, les enjeux géopolitiques dans la région réduisent les risques de dérapage en guerre ouverte.

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

La tension est montée d’un cran entre Ankara et Paris, à l’ombre du déploiement de forces spéciales françaises dans le Rojava et de l’appui diplomatique peu équivoque au projet d’autonomie territoriale kurde en Syrie.

Newsletters