Santé / Sciences

«Il n'adhère pas à l'idée de rencontres via internet»

Temps de lecture : 3 min

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille A., qui parle en ligne avec le même homme depuis deux ans, mais qui se heurte à ses refus au moment d'évoquer une rencontre IRL.

«J'ai essayé de couper nos échanges, mais irrémédiablement je reviens vers lui.» | Michael via Flickr
«J'ai essayé de couper nos échanges, mais irrémédiablement je reviens vers lui.» | Michael via Flickr

«C'est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Vous pouvez aussi laisser votre message sur notre boîte vocale en appelant au 07 61 76 74 01 ou par Whatsapp au même numéro. Lucile vous répondra prochainement dans «C'est compliqué, le podcast», dont vous pouvez retrouver les épisodes ici.

Et pour retrouver les chroniques précédentes, c'est par là.

Chère Lucile,

Je me permets de me tourner vers vous car je vis actuellement quelque chose dont je ne peux parler autour de moi. Enfin... «vivre quelque chose» est exagéré, et c'est là le cœur du problème, sans doute.

Voilà maintenant plus de deux ans que je tchatte avec un homme via un site internet. Nous avons longuement parlé de nos goûts, nous avons fait connaissance pendant un certains nombre de soirs... jusqu'à un certain soir où le tour est devenu beaucoup plus érotique, sans que nous nous y attendions l'un comme l'autre. Depuis, les choses sont devenues beaucoup plus sensuelles entre nous, mais toujours par messages interposés.

Plusieurs fois, j'ai abordé la possibilité d'une rencontre. Chose qu'il a toujours décliné, m'indiquant il y a quelques semaines qu'il n'adhérait pas à l'idée de rencontres via internet, qu'il les refusait. Sa réponse m'a (re)mis dans une situation de personnage irréel, comme si je ne pouvais avoir de place que dans le monde virtuel.

J'ai essayé de couper nos échanges, mais irrémédiablement je reviens vers lui...

J'en arrive à me dire que tout cela est ridicule, n'a aucun futur, aucune évolution possible. Mais je n'arrive quand même pas à couper court à tout cela. Je me sens tellement mal certaines fois quand j'y pense...

Je ne sais plus quoi faire.

A.

Chèr·e A.,

Je comprends votre désarroi, même si je tiens à signaler que les relations via internet ne sont pas moins réelles que celles du monde physique. Des sentiments se créent, des désirs se développent et on se dévoile. À l'écrit, tout comme cela l'a été pendant des centaines d'années avec les liaisons épistolaires, on construit ensemble une histoire protégée du regard des autres… mais aussi, malheureusement, du regard de l'autre. Vous avez aujourd'hui besoin d'une autre forme de chaleur, de physique, de tendresse palpable.

C'est compréhensible, mais vous devez essayer de vous mettre à la place de l'homme avec qui vous échangez depuis deux ans: peut-être que votre relation virtuelle était satisfaisante pour lui, et le comblait depuis ces deux années. Peut-être que le fait que vous lui proposiez à présent de changer les règles du jeu et les contours de votre relation est une petite agression pour lui.

Dans ce cas, que faire? Comme avec tout désaccord majeur, il faut d'abord définir ce dont vous avez besoin et quelles sont vos conditions. Ensuite, vous devez établir une limite aux concessions possibles. Enfin, vous devez lui en faire part. Non pas dans une logique d'ultimatum, mais comme un exposé des faits. Cette méthode est valable pour chaque situation critique de la vie, de la proposition de déménagement à l'autre bout du monde à l'agrandissement de la famille.

Avant d'entamer la discussion, vous devez savoir où vous en êtes et ce que vous désirez vraiment. Après ce tête-à-tête avec vous-même, vous ne pourrez plus vous mentir, ou enterrer tout au fond de vous vos besoins et vos envies. Vous aurez mis des mots dessus. Chaque concession trop lourde aura un air de trahison faite à vous-même. Ainsi, vous serez dans les meilleures conditions possibles pour travailler à vos intérêts.

Dans ce cas précis, vos besoins et vos désirs à tous les deux ne se retrouvent pas du tout: vous voulez que votre relation devienne physique. Il refuse. Vous devez faire preuve d'autant de clarté que lui dans vos intentions. Écrivez-lui. Partagez vos sentiments, expliquez combien vous chérissez vos échanges, mettez à plat ce que vous attendez pour la suite. Cette demande explicite, c'est une déclaration que vous vous faites à vous aussi. Vous ne devez pas aller contre vos besoins. Même contre le réconfort d'une oreille attentive.

Si vous sentez que vous allez replonger, trouvez un accord à deux. Demandez-lui de vous aider à couper les ponts, même momentanément. S'il a du respect ou même des sentiments pour vous, il devra accepter ce geste qui, à terme, vous fera du bien.

Enfin, laissez-moi vous dire qu'il n'y a pas de virtuel et de réel. Vous êtes vous, et vous avez une place là où vous le désirez. Vous avez donné beaucoup à cette relation, mais elle semble déboucher sur une impasse. Dites-vous que cela n'a rien à voir avec le virtuel, mais avec une forte divergence d'opinion. Comme on peut en avoir à tout moment, avec n'importe qui. Vous n'êtes absolument pas responsable de cet éloignement. Vous avez donné, vous vouliez donner plus. En face, cela a été refusé. C'est aussi simple que c'est injuste. Mais il faut toujours respecter les désirs de l'autre et respecter les siens… parfois, malheureusement, ils ne se rejoignent pas.

«C'est compliqué», c'est aussi un podcast. Retrouvez tous les épisodes:

Lucile Bellan Journaliste

Newsletters

Un séjour dans l'espace affecte différemment les femmes et les hommes

Un séjour dans l'espace affecte différemment les femmes et les hommes

Pression artérielle, maladies, vision trouble: les effets ressentis loin de la Terre varient selon le sexe.

Il y a bel et bien un lien entre consommation de viande rouge et cancer colorectal

Il y a bel et bien un lien entre consommation de viande rouge et cancer colorectal

Un article scientifique concluant qu'il n'est pas nécessaire de limiter sa consommation de viandes rouges ou transformées a déclenché un tollé début octobre.

Les athlètes britanniques devront savoir se laver les mains pour Tokyo 2020

Les athlètes britanniques devront savoir se laver les mains pour Tokyo 2020

Une mauvaise hygiène peut compromettre leurs chances aux Jeux olympiques.

Newsletters