Société / Culture

À quoi ressemble le métier de spécialiste du nazisme de nos jours?

Temps de lecture : 3 min

Le parcours historique et personnel de Christian Ingrao, historien du nazisme et auteur d'une récente biographie d'Hitler.

Adolf Hitler prononçant un discours au Reichstag sur la «question juive», le 30 janvier 1939. | Arquivo Nacional via Wikimedia Commons
Adolf Hitler prononçant un discours au Reichstag sur la «question juive», le 30 janvier 1939. | Arquivo Nacional via Wikimedia Commons

Dans Les Urgences d'un historien, Christian Ingrao, spécialiste mondialement reconnu du nazisme, répond aux questions de Philippe Petit, avec qui il présente à la fois son parcours personnel, parfois intime, et surtout dans le domaine de la recherche historique.

Les Urgences d'un historien est un livre relativement bref (136 pages), facile à lire, même si de nombreux débats historiographiques et des questions épistémologiques de haut vol sur la recherche sont évoqués par les deux hommes –ce qui de prime abord peut décontenancer les néophytes en histoire contemporaine.

Aborder l'homme et l'historien

Dans la continuité du livre remarqué d'Étienne Anheim, Christian Ingrao se livre à un travail d'ego-histoire, mené ici sous la forme d'un entretien, rendant la lecture plus aisée et vivante.

L'intérêt pour le lectorat est d'apercevoir «l'atelier de l'historien», c'est-à-dire de se glisser dans l'intimité du travail de recherche de Christian Ingrao pour appréhender comment celui-ci conçoit et réalise un travail d'histoire. Ainsi, au fil des pages, Ingrao présente ses outils pour construire une véritable histoire culturelle du phénomène nazi.

Ce n'est pas là le seul intérêt du livre. Il montre en outre la construction d'un homme depuis son enfance, vers ce qui l'a amené à devenir l'un des historien·nes marquant·es de sa génération. Il s'agit aussi pour Ingrao, à travers le dialogue avec Philippe Petit, de se livrer, d'évoquer des moments intimes qui ont joué un rôle majeur dans sa vie et influencé ses choix de carrière.

La mort subite de son épouse Laetitia l'a ainsi obligé à accepter la direction de l'Institut historique du temps présent (IHTP) entre 2008 et 2013, car il ne se sentait plus capable de mener à son terme un processus de recherche historique et de rédaction d'ouvrage pendant plusieurs années après la disparition de celle avec qui il avait entamé sa vie d'historien.

Cette carrière de directeur lui a permis de mener à bien plusieurs projets devenus majeurs au sein de l'IHTP, et à cet institut de rebondir et de retrouver de nouvelles pistes de travail, notamment sur la Seconde Guerre mondiale.

Sur le plan humain, Ingrao avoue avec simplicité et honnêteté que cette période difficile lui a redonné l'envie d'écrire de l'histoire et de travailler en équipe.

Des œuvres pédagogiques

Christian Ingrao fait aujourd'hui partie, avec son ami Johann Chapoutot, des historien·nes spécialistes du nazisme, dont le travail est non seulement reconnu en France, mais aussi dans le monde entier.

Ils ont rédigé en 2018 une courte biographie d'Hitler qui a beaucoup fait parler d'elle et surtout débattre sur le travail de l'historien·ne. Mais il faut reconnaître que cet ouvrage avait réussi son but premier: celui de faire œuvre de pédagogie auprès d'un large public sur un personnage aussi clivant et difficile à présenter qu'Hitler.

La précision, la rigueur et la curiosité sont des traits essentiels de la personnalité d'Ingrao, sans doute hérités de ses parents, qui avaient une solide formation scientifique.

Ces qualités se retrouvent dans la plupart de ses ouvrages sur le nazisme comme Les Chasseurs noirs (Perrin, 2006), Croire et Détruire – Les intellectuels dans la machine de guerre SS (Fayard, 2010) et La Promesse de l'Est – Espérance nazie et génocide, 1939-1943 (Seuil, 2016), autant de travaux où Ingrao essaye de comprendre et d'appréhender l'évolution des individus au sein d'un groupe, de comprendre comment l'individu est influencé par celui-ci dans son évolution personnelle. À ce titre, l'étude sur la division Dirlewanger dans Les Chasseurs noirs, premier ouvrage majeur d'Ingrao, est très éclairant.

Ce travail, qui utilise notamment l'anthropologie sociale, il le poursuit dans les ouvrages suivants, en montrant à chaque fois comment l'individu est le produit d'un groupe social qui interagit avec celui-ci et avec son époque.

Comprendre la violence nazie

Fortement influencé par Stéphane Audoin-Rouzeau, Ingrao montre pourquoi et surtout comment il cherche à mettre en place une vraie histoire culturelle du nazisme, permettant en particulier de comprendre la violence déchaînée par celui-ci en Europe de l'Est. Dans ses différents travaux, il montre comment et pourquoi le nazisme arrive à un paroxysme de violence.

Avec Les Chasseurs noirs, il cherche à mettre en séquence les deux conflits mondiaux, c'est-à-dire qu'il démontre comment Dirlewanger et ses sbires, anciens frontschweine (littéralement «cochons de tranchées», peut se traduire par «chiens de guerre», en référence aux soldats qui ont aimé leur expérience combattante en 14-18 et qui rêvent de la revivre dans un conflit suivant), ont été marqués par la violence de la Grande Guerre et l'influence de celle-ci dans leur construction mentale pour devenir des fers de lance de la violence nazie. Cela se rapproche de ce qu'a démontré, en 2017, Nicolas Patin dans Krüger, un bourreau ordinaire.

Les Urgences d'un historien permet de comprendre comment fonctionne et agit un·e historien·ne du contemporain, en particulier de sujets sensibles comme le nazisme. Christian Ingrao délivre tout au long de l'entretien un message de prudence, mais aussi une leçon de méthode, celle d'un historien qui a su, malgré les aléas de sa vie privée et la dureté psychologique de son thème d'étude, mener à bien un travail historique essentiel.

Les Urgences d'un historien est un ouvrage intime, parfois intimiste, mais dont le message et la méthode diffusées par Christian Ingrao sont essentielles pour celles et ceux qui veulent faire de l'histoire contemporaine ou simplement comprendre comment on étudie le nazisme. L'ouvrage souligne également le courage d'un homme face à l'adversité et sa volonté d'avancer, coûte que coûte, pour faire connaître ses idées.

Newsletters

Du Danemark à la Chine, la folle croissance du sapin de Noël

Du Danemark à la Chine, la folle croissance du sapin de Noël

L'arbre qui brillera dans un foyer français sur quatre fin décembre n'est pas épargné par les turbulences de la mondialisation.

Vouloir réformer tous les régimes de retraite, c'est s'exposer à toutes les colères

Vouloir réformer tous les régimes de retraite, c'est s'exposer à toutes les colères

La grande réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron a un défaut majeur: son ambition. Elle touche tout le monde et fait donc des perdant·es dans beaucoup de catégories sociales.

Pour en finir avec la start-up nation

Pour en finir avec la start-up nation

Elles sont entrées de façon fulgurante dans notre quotidien ces dix dernières années. Au point qu'on se demande, parfois, comment on faisait avant. Ça a commencé par des bouts de vie publiés sur Facebook, puis des achats réglés par PayPal, des...

Newsletters