Monde

Découverte d'un immense réseau de grottes d'al Qaida au Pakistan

Slate.fr, mis à jour le 04.03.2010 à 16 h 32

Pour les forces pakistanaises, c'est une victoire majeure remportée contre al Qaida et ses alliés. Elles ont capturé un immense réseau sous terrain de grottes à la frontière de l'Afghanistan présenté comme le centre de commandement principal du groupe terroriste fondé par Oussama ben Laden.

Le complexe très élaboré de plus de 150 grottes reliées les unes aux autres se situe non loin du village de Damadola dans la zone tribale du Bajaur à 200 kilomètres au nord ouest de la capitale Islamabad. Il aurait notamment abrité pendant longtemps le numéro deux d'al Qaida, l'Egyptien Ayman al Zawahiri qui aurait épousé une femme de la région. Des attaques auraient été lancées depuis des années depuis Bajaur contre l'armée américaine en Afghanistan et contre plusieurs objectifs à l'intérieur du territoire pakistanais. Selon le major général pakistanais Tariq Kahn, c'est la première fois depuis l'indépendance du Pakistan en 1947 que son drapeau flotte sur Damadola.

Toujours selon l'armée pakistanaise, plus de 75 combattant étrangers ont été tués dans la phase finale de capture du sous terrain et parmi eux des Arabes, des Tchétchènes, des Ouzbeks et des Afghans. Les militaires reconnaissent qu'un plus grand nombre encore de combattant a pu s'enfuir vers l'Afghanistan et même le Pakistan.

Les sous terrains sont invisibles depuis les airs et creusés assez profondément parfois dans les montagnes. Les militaires pakistanais y ont trouvé de véritables entrepôts de matériel militaire comportant des stocks de fusils automatiques, de munitions, de bazookas, d'obus, de roquettes, de grenades, de mines et d'uniformes volés de l'armée américaine. Certaines de ses armes venaient d'Irak et d'autres d'Iran.

D'autres grottes possédaient des réserves d'eau, de nourriture et d'argent liquide et d'autres encore étaient aménagées en dortoirs avec des matelas et des couvertures.

Le complexe était si bien dissimulé que l'armée pakistanaise ne l'a découvert que quand des villageois lui ont montré les emplacements exacts de l'entrée des tunnels.

La captures des grottes de Damadola est pour l'armée pakistanaise la démonstration que l'opération Sherdil (Cœur de lion) lancée en 2008 dans les zones tribales contre al Qaida est un succès et touche à sa fin.

En janvier 2006, un drone américain avait repéré et attaqué Ayman al Zawahiri et bombardé le village de Damadola. Le numéro deux d'al Qaida avait échappé au bombardement mais 18 personnes avaient été tuées.

LIRE EGALEMENT SUR LE PAKISTAN: L'offensive anti-talibans ne règlera rien et L'Afghanistan n'est pas le Pakistan.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Mian Kursheed/ Reuters Tank au Pakistan dans la région de Swat, Juin 09

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte