Monde

La BBC et l'identité nationale britannique

Temps de lecture : 2 min

La décision de la BBC d'arrêter sa chaîne de radio Asian Network, qui s'adresse depuis 1996 à la très importante communauté asiatique («Asian» au Royaume-Uni est surtout utilisé pour désigner les communautés indienne et pakistanaise) du pays, a provoqué de fortes réactions outre-Manche.

L'institution britannique a annoncé la fermeture de la chaîne lors d'un grand plan stratégique mardi 2 mars. De nombreux artistes de la communauté asiatiques se sont exprimés contre cette mesure, arguant que la chaîne était un des seuls lieux d'expression à l'échelle nationale de leur musique.

«Dans un pays qui respecte généralement la diversité et la célèbre, l'idée que la BBC veuille démanteler l'Asian Network paraît aussi absurde que si elle admettait qu'elle ne considérait plus la communauté asiatique comme digne d'intérêt» écrit un présentateur de la chaîne dans une tribune du Guardian. Il réfute notamment l'idée avancée par la BBC selon laquelle une seule et unique station nationale ne peut refléter la diversité des cultures asiatiques présentes dans le pays, et que des programmes plus locaux seraient mieux adaptés.

[Lire l'article complet sur guardian.co.uk]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: garryknight, Flickr, CC

Newsletters

Qui sont les Français qui vivent aux États-Unis?

Qui sont les Français qui vivent aux États-Unis?

Ce dimanche 24 janvier, le président Biden a passé un appel au président Macron, un coup de fil officiel entre présidents dûment investis dont on trouve la transcription détaillée sur le site de la Maison-Blanche. Ce texte rappelle, entre autres,...

Yogi Adityanath, le moine-ministre qui effraie l'Inde progressiste

Yogi Adityanath, le moine-ministre qui effraie l'Inde progressiste

Qui est ce yogi, moine et dirigeant politique extrémiste, à qui l'ambassadeur français en Inde a rendu visite?

«Ekifire», la vie de la communauté LGBT+ dans trois pays d'Afrique

«Ekifire», la vie de la communauté LGBT+ dans trois pays d'Afrique

«Un jour, j'ai lu une citation qui m'a beaucoup marqué, raconte Frédéric Noy. Elle disait que les Occidentaux ne s'intéressaient à l'Afrique qu'à travers les gens qui meurent et non ceux qui vivent. Ça m'a donné envie de découvrir...

Newsletters