Monde / Culture

L'étrange salsa de l'ancien porte-parole de Trump à «Danse avec les stars»

Temps de lecture : 2 min

Connu pour ses mensonges en conférence de presse, Sean Spicer tente de se recycler dans la télévision grand public.

Sean Spicer, ex-membre de l'administration Trump et danseur amateur. | Capture d'écran via YouTube
Sean Spicer, ex-membre de l'administration Trump et danseur amateur. | Capture d'écran via YouTube

Deux ans après avoir quitté son poste de porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer a dansé la salsa en chemise à volants vert fluo dans l'émission «Danse avec les stars».

Voir Spicer, qui a défendu les mensonges de Donald Trump pendant six mois, se dandiner en pantalon blanc dans un décor Tropicana Club a fasciné la presse américaine. Son apparition est immédiatement devenue un mème.

Lindsay Arnold, la partenaire de danse qui l'a aidé à répéter leur chorégraphie, a confié au New Yorker que Spicer n'était pas un danseur naturel –les juges ont donné à leur performance la note de 12 sur 30.

L'ancien porte-parole de la Maison-Blanche a expliqué qu'il dansait pour «gagner de l'argent et profiter de la vie». Il empochera en effet un minimum de 125.000 dollars [114.000 euros] pour son passage à «Danse avec les stars».

Participation contestée

L'équipe de journalistes de la chaîne ABC, qui diffuse l'émission, a moyennement apprécié que Spicer s'éclate ainsi sur scène: «C'est une véritable gifle pour tous ceux qui ont dû gérer ses balivernes et les conséquences de tous les mensonges et de la campagne de désinformation de la Maison-Blanche», a déclaré un reporter. Le présentateur de l'émission, Tom Bergeron, avait lui aussi annoncé être opposé à la participation de Spicer.

Dès ses premières semaines en poste, Spicer avait enchaîné les fausses déclarations, notamment sur l'importance de la foule à l'investiture de Trump (la plus grande de l'histoire, selon lui) ou sur les trois à cinq millions de sans-papiers qui auraient voté illégalement en 2016 (ce qui est complètement faux).

L'émission «Danse avec les stars» est connue pour avoir déjà recruté plusieurs personnalités conservatrices en mal de popularité, dont Bristol Palin (la fille de Sarah Palin, l'ex-gouverneure de l'Alaska) et Rick Perry, l'ancien gouverneur du Texas actuellement ministre de l'Énergie.

Newsletters

La Chine lance son concours du bâtiment le plus moche

La Chine lance son concours du bâtiment le plus moche

Le président Xi Jinping a publié il y a quelques années une directive pour mettre fin aux structures excentriques.

Avec le «Senate Bill 1», le Texas essaie-t-il vraiment d'empêcher les minorités de voter?

Avec le «Senate Bill 1», le Texas essaie-t-il vraiment d'empêcher les minorités de voter?

Ses soutiens y voient une réponse à la fraude électorale. L'opposition dénonce quant à elle une entrave au droit de vote.

Au Liberia, l'impossible devoir de mémoire

Au Liberia, l'impossible devoir de mémoire

Meurtri par une guerre civile sanglante qui a fait 200.000 morts et 2 millions de déplacés entre 1989 et 2003, le Liberia tente toujours, tant bien que mal, de composer avec son passé douloureux. Comment une nation se reconstruit-elle sans mémoire...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio