Société

Empêcher Slack de contrôler votre vie, c'est possible

Temps de lecture : 2 min

Cette plateforme peut s'avérer intrusive, à moins de lui imposer quelques limites.

Le logiciel de messagerie vous suit partout, tout le temps. | Headway via Unsplash
Le logiciel de messagerie vous suit partout, tout le temps. | Headway via Unsplash

Slack est le nouvel outil préféré des bureaux du monde entier. Fini les chaînes d'e-mails peu ergonomiques, place à un vrai centre de discussions professionnelles et d'entraide spécialement conçu pour le travail. Mais la messagerie peut vite se révéler envahissante si elle n'est pas contrôlée.

L'option Ne pas déranger est la première étape sur le chemin de votre tranquillité. En l'activant, vous ne recevrez plus les notifications vous signalant la réception d'un message sur l'écran de votre smartphone ou d'ordinateur. En cas d'urgence, il reste possible pour la personne qui souhaite vous contacter d'outrepasser cette barrière.

Cliquer sur l'icône en forme de cloche suffit pour paramétrer la plage horaire qui se situe en dehors des heures de bureau et pendant laquelle vous souhaitez rester hors de portée de tout activité liée à la vie de bureau. De cette façon, vous ne serez plus importuné entre 18h et 9h le lendemain. Slack travaille aussi sur l'implémentation d'une plage horaire spécifique au week-end.

Concentration maximale

À force d'empiler les chaînes de discussion, a fortiori si vous faites partie d'une entreprise ou d'un service aux importants effectifs, il peut être difficile de hiérarchiser entre celles qui sont prioritaires et les autres. En cliquant sur l'icône étoile, vous pouvez attribuer le statut de favori aux canaux de votre choix et les épingler en haut de votre liste.

La possibilité vous est également offerte de quitter une chaîne qui ne vous intéresse pas ou de simplement la mettre en sourdine si vous ne voulez pas que vos collègues reçoivent de notification relative à votre départ. Réduire ce bruit vous aidera à recouvrer votre concentration. Maintenir son attention pendant une longue durée est presque impossible quand Slack s'agite et vous mets sous le nez les échanges du monde qui vous entoure.

Le logiciel est un outil de travail avant tout: déconnectez-vous en période de vacances, conseille le New York Times. La tentation d'y jeter un coup d'œil est parfois trop forte. Une fois l'application ouverte, il est facile de replonger. Même loin du bureau vous pourriez avoir envie de participer à une discussion joviale entre collègues. Sans vous en rendre compte, il est déjà trop tard et vous êtes une nouvelle fois aspiré vers la vie de bureau.

Newsletters

Espérance mathématique et désespoir climatique: pourquoi il est rationnel de paniquer

Espérance mathématique et désespoir climatique: pourquoi il est rationnel de paniquer

[TRIBUNE] Considérer les pires scénarios ne fera que nous aider à prendre des mesures fortes et rapides, pour l'instant ralenties par l'inertie de nos habitudes et le conservatisme politique.

«Je n'ai pas envie de sacrifier mes envies ni mon ambition pour lui»

«Je n'ai pas envie de sacrifier mes envies ni mon ambition pour lui»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Laure, qui souhaiterait retourner vivre à Paris mais qui se heurte au refus de son compagnon, qu'elle n'arrive pas à comprendre.

Je me souviens d'Auschwitz et de Gorée

Je me souviens d'Auschwitz et de Gorée

Tous les crimes contre l'humanité nous imposent un devoir de mémoire: nous devons accepter le lien organique entre les blessures du passé et les haines du présent.

Newsletters