Sciences / Monde

Le sommet le plus haut de Suède a fondu à cause du changement climatique

Temps de lecture : 2 min

En l'espace d'une soixantaine d'années, le glacier du Kebnekaise a diminué de plus de 20 mètres.

Le Kebnekaise, en Suède, dont les glaces fondent à cause du dérèglement climatique, 2012 | AFP Photo / Stian Lysberg Solum / Scanpix Norway
Le Kebnekaise, en Suède, dont les glaces fondent à cause du dérèglement climatique, 2012 | AFP Photo / Stian Lysberg Solum / Scanpix Norway

En Suède, le pic méridional de la montagne du Kebnekaise a longtemps été considéré comme le point le plus haut du pays. Mais ça, c'était avant les effets du dérèglement climatique.

Des scientifiques viennent de confirmer ce que de précédentes estimations avaient laissé présager: avec la hausse des températures qui affectent l'Arctique, le glacier dominant le sommet a fondu de 22 mètres de haut depuis les années 1960, et ne peut plus prétendre au record.

Disparition des glaciers

«C'est tout un symbole», déplore Gunhild Ninis Rosqvist, professeure de géographie à l'université de Stockholm. Depuis plusieurs années, elle effectuait des mesures sur le glacier: «c'est un signal très clair et évident pour tout le monde en Suède que les choses sont en train de changer». De fait, les températures augmentent, la neige se fait plus rare, et les pluies d'hiver plus nombreuses; autant d'éléments qui bouleversent le paysage montagneux à moyen terme.

Le massif du Kebnekaise se situe tout au nord de la Suède, dans les Alpes scandinaves, à environ 150 kilomètres du cercle arctique. Il présente deux sommets, le méridional, couvert de glaciers, et le septentrional, lui exempt de glace. Ils avaient été mesurés pour la première fois en 1880, avec un record à 2.117 mètres de haut pour le premier. D'après les récentes mesures effectuées par Rosqvist et son équipe après la fonte estivale de cette année, c'est désormais le sommet septentrional qui domine la Suède, atteignant 2.096,8 mètres, soit 1,2 mètre de plus que l'autre massif glacier.

Records de chaleur

«Presque tout le rétrécissement a eu lieu au cours des deux dernières décennies, lorsque le glacier a perdu en moyenne un mètre par an», explique Rosqvist. Si elle évoque la possibilité pour le sommet méridional de regagner brièvement le premier rang du classement, le glacier étant susceptible de regrossir grâce à la neige et la glace hivernales, la tendance globale restera à la baisse.

À l'été 2018, la Suède avait enregistré ses records de chaleur, avec des températures dépassant la norme de plus de 10°C. Cette année, le village de Markusvinsa, à l'extrême nord du pays, a connu le 26 juillet jusqu'à 34,8°C, soit la température la plus élevée jamais enregistrée au nord du cercle arctique en Suède.

Si le déclassement du pic du Kebnekaise est emblématique, Rosqvist tempère l'effet coup de poing de la nouvelle: «vous savez, nous n'avons plus besoin de symboles désormais. Nous n'avons pas besoin d'empiler plus de preuves. Nous pouvons voir que le climat change sous nos yeux juste ici, et nous devons faire quelque chose à ce sujet».

Newsletters

Les hommes PDG sont mieux payés lorsqu'ils ont des voix profondes et viriles, selon une étude

Les hommes PDG sont mieux payés lorsqu'ils ont des voix profondes et viriles, selon une étude

Les chercheurs ont utilisé une mesure de résonance qui ne varie pas avec l'âge ou les coachings vocaux.

Un phénomène annonciateur d'une extinction de masse est en train de prendre de l'ampleur

Un phénomène annonciateur d'une extinction de masse est en train de prendre de l'ampleur

La prolifération microbienne toxique a prospéré juste avant la fin du Permien-Trias. On la retrouve aujourd'hui au bord de nos cours d'eau.

Les loutres de mer, héroïnes du changement climatique

Les loutres de mer, héroïnes du changement climatique

Le mammifère aux pattes palmées est essentiel à l'équilibre de son environnement.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio