Monde

En Irak, l'État islamique attache des ceintures d'explosifs sur des vaches

Temps de lecture : 2 min

Ses effectifs ayant été réduits par quatre ans d'affrontements militaires, le groupe terroriste utilise des vaches pour faire des attentats suicides.

La ville de Mosul en Irak ravagée par les affrontements entre État islamique et armée irakienne, le 22 juillet 2019. Zaid AL-OBEIDI / AFP
La ville de Mosul en Irak ravagée par les affrontements entre État islamique et armée irakienne, le 22 juillet 2019. Zaid AL-OBEIDI / AFP

Les résidents du village d'Al Islah en Irak ont récemment remarqué un phénomène étrange: des vaches avec des gilets explosifs. Alors que les deux animaux s'approchaient de plusieurs maisons, les bombes ont été détonnées à distance. Selon le porte-parole de la police de la province, les vaches ont été tuées, les demeures endommagées, mais l'attaque n'a pas fait de blessé.

Manque d'effectifs

Ce mode d'action indique que le groupe terroriste est affaibli par quatre ans de combats contre l'armée irakienne, aidée des forces spéciales américaines. L'État islamique manque d'hommes pour faire des opérations suicide, mais l'utilisation de vaches est quelque peu surprenante. En effet, le New York Times précise qu'en Irak, le prix d'une vache peut atteindre plus de 1.000 euros.

Selon la police de la province de Diyala, ces vaches ont probablement été offertes à l'État islamique par des villages qui soutiennent le mouvement djihadiste. Cette partie du pays a subi des attaques régulières cette année, et l'attentat utilisant des vaches montre la détermination de l'État islamique, qui veut continuer à intimider et à faire sentir sa présence sur le terrain, plusieurs mois après la libération du territoire irakien. En effet, même si le groupe djihadiste a perdu le contrôle de son territoire en Irak, les attaques n'ont pas cessé ces derniers mois.

L'utilisation d'animaux pour effectuer des attentats suicides n'est pas un phénomène nouveau. Pendant la guerre en Irak de 2003 à 2009, des membres d'Al-Qaïda avaient placé des bombes dans du bétail mort, et en Afghanistan, des ânes ont été utilisés pour des missions suicide.

Newsletters

La rupture par l'Australie du «contrat du siècle» ne devrait surprendre personne

La rupture par l'Australie du «contrat du siècle» ne devrait surprendre personne

Pour Canberra, le dilemme était simple: se conduire en nation souveraine et respecter le contrat passé avec la France, ou privilégier sa sécurité et son lien de longue date avec Washington.

En Algérie, le drapeau berbère de la discorde

En Algérie, le drapeau berbère de la discorde

La chasse est lancée contre le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie.

En Chine, la main visible du PCC se referme sur des pans entiers de la société

En Chine, la main visible du PCC se referme sur des pans entiers de la société

Le Parti communiste chinois prépare de nouvelles régulations pour lutter contre les monopoles dans les secteurs de la technologie, de l'éducation, des transports et de la santé.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio