Monde

Obama révèle le plan de sécurité informatique de Bush

Temps de lecture : 2 min

La Maison Blanche a déclassifié une partie de la cyber-sécurité américaine mardi 2 mars en dévoilant les plans secrets de l'administration Bush pour défendre les réseaux informatiques du pays, rapporte le Christian Science Monitor.

Lors d'une conférence à San Francisco, Howard Schmidt, conseiller en sécurité informatique d'Obama, a révélé que son administration était en train de partiellement déclassifier la Comprehensive National Cybersecurity Initiative (CNCI), un plan d'action lancé par Bush pour protéger les réseaux des agences fédérales américaines contre les attaques d'hackers ou de nations.

«La transparence est particulièrement vitale dans les domaines comme le CNCI où il y a eu des questions légitimes sur des sujets aussi sensibles que le rôle de la communauté du renseignement dans la sécurité informatique», écrit Schmidt dans un communiqué sur le blog de la Maison Blanche.

Selon le site Wired, «la partie la plus controversée du plan déclassifié est la discussion autour du besoin pour le gouvernement de définir son rôle dans la protection des réseaux d'infrastructure privés cruciaux» comme le réseau d'électricité, les fournisseurs d'accès à Internet ou encore les banques.

[Lire l'article complet sur csmonitor.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Les États-Unis investissent 3 milliards de dollars pour un traitement antiviral contre le Covid-19

Les États-Unis investissent 3 milliards de dollars pour un traitement antiviral contre le Covid-19

Les efforts s'étaient concentrés jusqu'ici sur la recherche d'un vaccin, mais le gouvernement entend désormais trouver un traitement médicamenteux pour lutter contre la pandémie.

À Portland, une unité de police démissionne après l'inculpation d'un officier pour agression

À Portland, une unité de police démissionne après l'inculpation d'un officier pour agression

Face aux violences policières, le corporatisme tient bon.

À Hong Kong, la presse et la démocratie sous haute tension

À Hong Kong, la presse et la démocratie sous haute tension

Les responsables du journal prodémocratie Apple Daily ont été arrêtés par la police, ce qui marque une nouvelle étape dans la répression de la liberté d'expression.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio