Médias / Monde

Le Danse avec les stars anglais accepte l’idée de faire danser des couples du même sexe

Temps de lecture : 2 min

Le changement aura lieu en 2020.

Le casting de la saison dernière de Strictly Come Dancing. Via la BBC. 
Le casting de la saison dernière de Strictly Come Dancing. Via la BBC. 

Cela fait maintenant quinze ans que Strictly Come Dancing est diffusé par la BBC. Le concept de l’émission est le même que Danse avec les stars et le show a notamment vu les pas de danse d’Emma Bunton (ancienne Spice Girl), Judy Murray (la mère d’Andy le tennisman) ou Peter Schmeichel (ancien gardien de football). Mais à chaque fois, les candidats étaient avec un partenaire du sexe opposé.

Or, une source a informé le Mirror que les patrons de la BBC (qui diffuse le show) sont ouverts à faire danser des couples du même sexe. «Les boss ont dit que même s’il n’y avait pas de couples du même sexe dans cette série, ils seront certainement ouverts à cela, selon la bonne combinaison de célébrités et de danseurs», a déclaré la source.

Les patrons de la BBC étaient auparavant rétifs à cette idée, la trouvant «inutile», mais ils ont changé d’avis après s’être rendus compte que d’autres pays avaient «accepté l’idée avec joie», selon la source du Mirror.

Cela fait des années que l’évolution des règles était réclamée, notamment par Craig Revel Horwood, un des juges de la série. «Le show a toujours été inclusif et reflète la Grande-Bretagne moderne», renchérit la source. L’année dernière, le candidat Ranj Singh, un médecin et star du petit écran britannique, avait admis avoir été déçu de ne pas pouvoir danser avec un homme. «J'adorerais danser avec un partenaire de même sexe», avait-il déclaré. Ce sera désormais le cas. En France, la saison 10 verra danser la chanteuse Liane Foly, l’animatrice Clara Morgane ou le sportif Ladji Doucouré. Que ce soit sur une danse contemporaine ou un cha-cha.

Slate.fr

Newsletters

La présence médiatique de la Chine en Afrique, un instrument politique d'État

La présence médiatique de la Chine en Afrique, un instrument politique d'État

Les grands chantiers africains de Pékin affolent Washington, mais ses initiatives médiatiques sont plus dangereuses encore.

Comment Glenn Greenwald est devenu l'ennemi public n°1 de Bolsonaro

Comment Glenn Greenwald est devenu l'ennemi public n°1 de Bolsonaro

Depuis l'élection présidentielle, le journaliste a transformé sa maison en bunker, tandis qu'une pétition réclamant son exil et des menaces de mort à son encontre pleuvent sur les réseaux sociaux.

Oriana Fallaci, de Khomeini à l'islamophobie

Oriana Fallaci, de Khomeini à l'islamophobie

Elle a interviewé la plupart des personnalités de son temps avant de se répandre en écrits anti-Islam favorisant la xénophobie.

Newsletters