Monde

Le séisme du Chili a raccourci les jours

Temps de lecture : 2 min

Le blog Sciences du Monde.fr révèle cette nouvelle étonnante: le séisme qui s'est déroulé au Chili le 27 février était d'une telle puissance qu'il a légèrement modifié la période de rotation de la Terre et donc la durée d'une journée. «Après que la Terre a tremblé au Chili, dans la nuit de vendredi à samedi, les jours terrestres ont raccourci.»

Le blog se rapporte aux estimations d'un chercheur d'un laboratoire de la Nasa et souligne que «le jour est désormais plus court de 1,26 microseconde».

A Slate, on a eu une grosse frayeur: si on perd des microsecondes à chaque séisme, déjà qu'il n'y a que 24 heures dans une journée... Mais l'auteur du post précise: «Disons-le tout net, les jours continueront à durer 24 heures encore quelques années! Avec le séisme du Chili, les jours ont perdu 1,26 microseconde; avec celui de Sumatra, cause du terrible tsunami de 2004, ils avaient perdu 6,8 microsecondes.»

[Lire le post complet sur En Quête de Sciences]

Image de une: REUTERS/Ivan Alvarado

À LIRE AUSSI SUR LE SÉISME: Tremblez, dictatures

Slate.fr

Newsletters

Au Brésil, les cathos de gauche perdent la main face aux évangéliques pro-Bolsonaro

Au Brésil, les cathos de gauche perdent la main face aux évangéliques pro-Bolsonaro

Le célèbre frère dominicain Frei Betto, qui a contribué à la création du Parti des travailleurs de Lula, regarde, sidéré, le Brésil «basculer dans la dictature».

Le cannabis est légal au Canada, et ça ne fait même pas peur aux dealers

Le cannabis est légal au Canada, et ça ne fait même pas peur aux dealers

L'un des buts avoués de la légalisation est de couper l'herbe sous le pied du marché noir. Mais la tâche s'annonce plus compliquée qu'on pourrait le croire.

L’organisation État islamique a perdu son territoire, mais prépare déjà son retour en force

L’organisation État islamique a perdu son territoire, mais prépare déjà son retour en force

Malgré ses revers militaires, l'EI est parvenu à trouver de nouvelles sources de revenus, et l'Occident refuse de voir la réalité en face.

Newsletters