Monde

Une majorité de Britanniques pour une interdiction de la burqa

Temps de lecture : 2 min

57% des Britanniques seraient favorables à une interdiction du port de la burqa, selon une étude Harris publiée le 2 mars dans le Financial Times.

Le quotidien mentionne également la France, où certains sondages ont montré un taux de soutien de 70%. 65% des Espagnols et 63% des Italiens sont également pour une telle mesure, contre seulement 33% des Américains.

La Grande-Bretagne se trouve donc parmi les pays les plus réticents à une loi, même si cette position perd du terrain au fil des ans, comme l'explique dans l'article Patrick Weil, professeur à la Sorbonne et spécialiste de l'histoire sociale: «Cela reflète la préoccupation croissante qu'ont les gens concernant ce problème dans certaines parties de l'Europe.»

9% des Britanniques interrogés ont exprimé leur soutien à une interdiction générale de tous les signes religieux. Ils sont 60% à se réjouir de l'installation dans les aéroports des scanners corporels.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: dans un supermarché. Reuters/Stringer France.

Newsletters

L'indépendantisme écossais se rebiffe contre la BBC

L'indépendantisme écossais se rebiffe contre la BBC

En interrompant la diffusion des conférences de presse de la Première ministre sur la pandémie de Covid-19, la chaîne britannique s'est attirée les foudres de nombre d'Écossais·es.

La mort de Ruth Bader Ginsburg changera-t-elle la face de l'Amérique?

La mort de Ruth Bader Ginsburg changera-t-elle la face de l'Amérique?

Ce vendredi 18 septembre, la juge à la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg est morte, ouvrant une bataille homérique pour son remplacement à la Cour suprême. Un événement qui fait encore monter le degré d'hystérie dans la campagne électorale...

L'Europe a changé de ton face à la Chine

L'Europe a changé de ton face à la Chine

Malgré une volonté politique affichée des deux côtés, le sommet entre Xi Jinping et les dirigeant·es de l'Union européenne n'a pas réglé tous les sujets mis sur la table des négociations.

Newsletters