Monde

Ce que nous pouvons faire pour sauver l'Amazonie

Temps de lecture : 2 min

Toute contribution, même modeste, est bonne à prendre.

Ne regardons pas la forêt amazonienne brûler sans rien faire. | Lula Sampaio / AFP
Ne regardons pas la forêt amazonienne brûler sans rien faire. | Lula Sampaio / AFP

Entre le 1er janvier et le 21 août, les feux de forêt au Brésil ont augmenté de 84% par rapport à la même période en 2018. Plus de la moitié concernent l'Amazonie.

En attendant des projets de grande envergure pour protéger cette source abondante d'oxygène menacée par la déforestation, The Independent liste quelques façons d'aider, à notre échelle, les communautés touchées et les organisations qui tentent de réparer les dégâts.

Changez vos habitudes

S'il faudra un mouvement d'ampleur pour changer considérablement la donne et réussir à préserver durablement la forêt amazonienne, vous pouvez déjà avoir un impact en prenant de bonnes habitudes.

Réduisez par exemple votre consommation de viande. L'Amazonie –et plus largement l'Amérique du Sud– abrite de larges cultures de soja destinées à nourrir les animaux d'élevage, qui remplacent de vastes parcelles de forêt tropicale.

Référez-vous au site Rainforest Alliance pour choisir des marques qui s'engagent à préserver les ressources locales.

De même, préférez toujours les transports en commun aux véhicules individuels, même ceux utilisant des biocarburants: les surfaces mises en culture pour les produire empiètent sur les zones forestières.

Soutenez, parlez, protestez

Vous pouvez ensuite soutenir des associations et ONG qui travaillent sur le terrain pour la protection de la forêt amazonienne. Amazon Frontlines ou le Rainforest Action Network, pour ne citer qu'elles, font tout leur possible pour minimiser la catastrophe.

Vous avez également la possibilité de participer à la reforestation depuis votre canapé: le moteur de recherche Ecosia utilise ses revenus publicitaires pour planter des arbres –plus de 65 millions depuis sa création– partout dans le monde. En juillet, l'entreprise s'est engagée à mettre en terre un million d'arbres supplémentaires au Brésil.

Mais la chose la plus importante que vous puissiez faire est sans doute de parler, de protester, d'échanger et de questionner votre entourage, afin de toucher un maximum de personnes.

Si la mobilisation pour le climat et l'environnement se généralise, via des pétitions, des appels aux gouvernements et des manifestations, la pression sur les responsables politiques pourrait les forcer à vraiment agir.

Newsletters

Le soft power chinois n'est pas celui auquel vous pensez

Le soft power chinois n'est pas celui auquel vous pensez

Pour imposer une alternative idéologique à l'Occident, l'empire du Milieu déploie tous azimuts une politique étrangère protéiforme.

É.-U.: Un cabinet de conseil suggérait de dépenser moins en nourriture pour les migrants

É.-U.: Un cabinet de conseil suggérait de dépenser moins en nourriture pour les migrants

Même les agents de la police de l'immigration ont trouvé que les réductions de dépenses recommandées par le cabinet de conseil McKinsey étaient exagérées. 

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Attentat terroriste sur le London Bridge, démission du Premier ministre maltais soupçonné d'ingérences dans l'enquête sur le meurtre de la journaliste Daphne Caruana Galizia, manifestations en France contre la réforme des retraites....

Newsletters