Sports

La France a-t-elle raté l'organisation de la Coupe du monde féminine de football?

Temps de lecture : 2 min

C'est en tout cas l'avis de la gardienne anglaise Carly Telford, qui ne mâche pas ses mots.

Carly Telford lors de la demi-finale Angleterre - États-Unis | Mike Ehrmann / AFP
Carly Telford lors de la demi-finale Angleterre - États-Unis | Mike Ehrmann / AFP

Un «ballon dégonflé». Une baudruche, en somme. C'est ainsi que Carly Telford, gardienne de but de l'équipe anglaise demi-finaliste du dernier Mondial de football, qualifie la Coupe du monde organisée par la France entre le 7 juin et le 7 juillet.

La joueuse de Chelsea fait état de retours mitigés de la part du public anglais qui s'est déplacé en France pour assister à des rencontres. Elle décrit un manque d'hospitalité global, et des villes insuffisamment assez impliquées dans cette grande fête du football.

Selon Carly Telford, les déplacements des supporters auraient été compliqués par un manque criant de signalétique dédiée à la Coupe du monde. «Les emplacements des stades n'étaient pas assez indiqués, tout comme les fan zones, qui étaient d'ailleurs très pauvres». La gardienne évoque aussi une déception généralisée en termes de remplissage des stades, et donc d'ambiance, même si elle n'oublie pas de souligner que le public anglais a été formidable (chauvinisme, quand tu nous tiens).

Carton jaune pour la billetterie et signalétique

Il est vrai que tout n'a pas fonctionné comme sur des roulettes durant cette Coupe du monde, rappelle The Guardian. Les accès au stade ont souvent été extrêmement lents, privant des spectateurs et spectatrices du début de certaines rencontres. Un défaut de billetterie a empêché certaines familles d'assister aux matches en s'asseyant côte à côte, et certaines villes ont effectivement manqué d'implication dans leur promotion du tournoi.

Pour la gardienne, le Canada (hôte de la précédente Coupe du monde) et les Pays-Bas (qui ont accueilli le dernier Euro) avaient fait bien mieux. Elle espère que la fédération britannique de football en tirera des enseignements afin de faire de l'Euro 2021, qui se déroulera en Angleterre, un événement quatre étoiles, qui permette de donner aux footballeuses la visibilité qu'elles méritent et qui constitue pour les familles et les fans l'assurance de passer des moments inoubliables.

Newsletters

Pas vu à la télé

Pas vu à la télé

Bienvenue dans le monde des pistonnés de la Formule 1

Bienvenue dans le monde des pistonnés de la Formule 1

Fils de milliardaires, d'ex-pilote ou encore financés par de grandes fortunes... devenir pilote de F1 est parfois plus une histoire de piston que de talent.

«Aller au stade, c'est comme aller à la guerre»: ces ultras tunisiens qui ont défié Ben Ali

«Aller au stade, c'est comme aller à la guerre»: ces ultras tunisiens qui ont défié Ben Ali

Alors que la Tunisie célèbre le dixième anniversaire de son soulèvement, des groupes de supporters de football estiment qu'il a commencé dans leurs gradins.

Newsletters